Veer Zaara, au Rex Club, Paris 1


En présence du réalisateur Yash CHOPRA, de l’acteur Shah Rukh KHAN et des actrices Preity ZINTA et Rani MUKERJI

Ambiance de folie mercredi soir devant le grand Rex. Une grande foule, dont beaucoup d’Indiens, s’était amassée devant le cinéma pour voir arriver l’acteur star Shah Rukh KHAN. Lorsque le bus aux vitres teintées apparaît en haut du boulevard Poissonnière, les barrières et les policiers n’avaient plus d’importance. Soudain le boulevard appartenait à la foule. Les voitures plantées là au milieu n’avaient qu’à patienter jusqu’à ce que le king indien se soit infiltré dans le cinéma.
Ce succès a dépassé les attentes. Les horaires des différents événements ont été difficiles à tenir, les stars et les journalistes se trouvant bloqués partout.
Les membres de l’équipe du film étaient les premiers présents à la conférence de presse. Les journalistes n’ont pu s’extirper qu’un peu plus tard du vivier de fans de films indiens. La conférence pouvait alors commencer.

Une conférence très bien menée par l’attachée de presse indienne qui parle très bien le français et l’anglais. Les questions ont été assez banales en général, mais on en retirera quelques informations intéressantes. Malheureusement, quasiment toutes les questions étaient adressées directement, ou indirectement par élimination, à Monsieur KHAN. Celui-ci est un conférencier aguerri qui maîtrise l’anglais (mais quand il dit 40 en anglais, ça reste toujours un peu marrant).

Le réalisateur Yash CHOPRA a répondu à quelques questions. Les filles, quant à elles, n’ont pu insérer que quelques mots face au manque d’inspiration du public. L’équipe du film s’est dite à plusieurs reprises, à travers toutes les bouches, très touchée par l’accueil chaleureux et expansif qui lui a été réservé ce jour-là à Paris. L’ambiance était plutôt détendue. Voici les questions réponses, rapportées et traduites plus ou moins fidèlement.

Question : Le cinéma indien doit-il changer pour s’adapter à un nouveau public international ? Comment vivez-vous votre statut de star ?

Yash CHOPRA : Non, il ne doit pas changer, il a déjà un public international. D’ailleurs il n’y a jamais eu autant de monde que ce soir à Paris (preuve que le cinéma indien est en train de monter, ndlr).
Shah Rukh KHAN : Nous venons de classes moyennes, pour nous le cinéma est un travail presque comme un autre. Notre métier c’est de faire rire les gens. C’est ça le cinéma. Et ça fait se sentir très humble de voir qu’on fait rire tant de gens, en particulier aujourd’hui à travers le monde. C’est une chance de pouvoir tenir ce rôle. Et je me dis que Dieu a été très gentil avec moi.

Question (une radio franco-africaine) : Comment expliquez-vous que vos films sont tant aimés en France, en Afrique et dans tout le monde ?

Shah Rukh KHAN : Parce que je suis si beau (rires).
Sérieusement, les films indiens traitent d’émotions comme l’amour, la beauté, l’espoir. Ce sont des émotions universelles.
Des amis allemands m’ont dit ça un jour et ça décrit bien le cinéma indien : Nos vies (en Europe/occident) sont très mécaniques. Nous avons des boutons pour tout, un bouton pour retirer de l’argent, un bouton pour allumer la télé, même un bouton pour faire l’amour. Mais pas de bouton pour pleurer. Les films indiens sont ce bouton manquant

Yash CHOPRA : Les films sont touchants, et quand un film est bon, il est bon, c’est tout. Il n’y a pas de barrières de langue, de culture, etc. L’Europe n’avait pas compris la puissance de nos films, mais depuis 5 ans, les portes s’ouvrent à nous.

Shah Rukh KHAN : Vous ne le savez peut-être pas, mais en Inde, nous regardons aussi beaucoup de films français depuis longtemps. Mais Gérard DEPARDIEU ne vient pas en Inde pour autant !

Question : Vous avez la quarantaine, comment faites-vous pour avoir l’air si jeune ?

Shah Rukh KHAN : Je me sens jeune. Je ne me sens pas avoir 40 ans. C’est parce que des gens comme celui-ci (Yash CHOPRA) me font aimer des jeunes filles comme mes voisines ici (rires). Quand vous êtes à côté d’une jeune femme pareille, vous n’avez pas le choix, vous devez avoir l’air jeune.

Question : Quelle est la différence entre vous et Tom Cruise ? Bollywood et Hollywood ?

Preity ZINTA : D’un côté vous avez Tom Cruise, Brad, etc. De l’autre vous avez Shah Rukh.

Shah Rukh KHAN : Tom a l’air d’avoir 40 ans, moi pas (rires). Je n’aime tellement le nom de Bollywood. Tous les cinémas sont semblables, indien, français, etc. Il traite toujours à peu près de la même chose, de l’amour, de mariage, etc. En Inde, pays en développement, nos rêves sont un peu moins importants. Nous n’avons pas besoin de nous déplacer en fusée. Une Peugeot, ou une Mercedes, font l’affaire.

Question : Si Shah Rukh KHAN est le roi du cinéma indien, qui de vous deux est la reine ?

Preity ZINTA : Rani signifie reine en indien, donc c’est elle.

Rani MUKERJI : Non… en Inde il y a beaucoup de rois et de reines. Il n’y a pas un roi et une reine, il y a de la place pour tout le monde.

Question : Savez-vous que beaucoup d’indiens ont été déportés dans les Antilles pour y travailler. A cette époque, c’était une gêne d’être Indien là-bas. Aujourd’hui c’est une fierté, en partie grâce à vous.

Shah Rukh KHAN : Nous ne réalisons décidément pas toujours combien de vies nous touchons !

Question : Le film a-t-il été vu au Pakistan, quel accueil a-t-il eu ?

Yash CHOPRA : Le film n’est pas sorti légalement, mais tout le monde l’a déjà vu, via des moyens illégaux (dvd pirate, téléchargements).

Question : Le film parle de paix entre le Pakistan et l’Inde, mais il y a beaucoup de railleries entre les populations indiennes.

Shah Rukh KHAN : Une blague n’est pas de la méchanceté mais de la camaraderie. Dans les films, il n’y a pas de religion, pas d’état, pas de races, etc, juste des gens, des amis.

Remerciements tous spéciaux à BODEGA FILMS


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Veer Zaara, au Rex Club, Paris

  • Rose

    je pense que shahrukh khan a bien parler et j’espere que en cette journée merveilleuse Shahrukh Khan, Rani Mukerji et Preity Zinta et bien sur Yash Chopra ce sont bien amusés j’ai trouvé que ce film était génial comme tout de Yash