Yama Loka Terminus


Yama Loka TerminusSous cet étrange nom, se cache les derniers écrits de Léo Henry, collabo chez Cinétrange et déjà auteur de plusieurs recueils de nouvelles chez les éditions Oxymore.

L‘altiplano est sa nouvelle maison et il s’est associé pour l’occasion au mystérieux. Quand on connaît le Léo, avec son cerveau défectueux et sa langue fourchue comme un motoculteur, on se demande vraiment comment a pu fonctionner un travail à quatre mains. Cela rend l’entreprise d’autant plus curieuse.

En amuse-bouche, en après-goût ou en bonus dvd sans dvd, vous pouvez retrouver les dernières nouvelles de Yirminadingrad sur le site officiel du syndicat d’initiative.

Fort de 21 nouvelles, l’ouvrage sort le 20 juin.

« YAMA LOKA TERMINUS parle de l’irréductible facteur humain, de la vie qui s’immisce dans les lieux les plus invivables et des touffes de mauvaise herbe qui défoncent les macadams laissés à l’abandon. Il est composé de témoignages, de récits, d’aveux.
Chaque narrateur est un être normal, un être réel, un héros.
YIRMINADINGRAD, malgré son outrance, existe bel et bien.
La guerre, la folie, la violence des institutions et des relations humaines dépassent les frontières de la cité, et celles du livre.
On trouve des fantômes et des dieux jusque dans nos propres vies. Rien n’a été inventé, seuls quelques noms ont été changés. »

Extraits :

Mes mains tremblent. Je me demande ce qu’on ressent quand la balle vous percute. Est-ce que ça fait vraiment plus mal que le direct d’un puncher ukrainien qui profite d’une garde basse pour vous étendre ? Est-ce qu’avant de mourir, on atteint un niveau inconnu de souffrance, perdant son sang comme le Christ en croix, martyrisé par le métal brûlant le temps d’une courte agonie ? Est-ce qu’on a soudain la certitude
qu’Il existe, qu’Il est là et que tout va bien se passer ?
DIABOLO MANQUE

C’était un maidredi ou peut-être en juindi…Qu’est-ce que tu racontes encore ? Un maidredi ?
Excusez-moi, je voulais dire en mai ou en juin, peut-être un lundi ou un dimanche, je ne sais plus. Dès fois, les mots se mélangent, ou se confondent, c’est difficile à dire.
En tout cas, c’était le soir, j’en suis presque certain. La pluie hideusement déformait le paysage et…
Ça suffit, on s’en fiche de la pluie. Tu devais nous parler du Juge.
HISTOIRE DU CAPTIF ET DU PRISONNIER

Dealer de cauchemars est le meilleur plan pour quelqu’un dans mon genre. Pour que ce soit bien clair, j’entends par là quelqu’un qui n’aime pas bosser et qui n’a pas envie non plus de faire des allers-retours à la prison centrale de Quartier Gauche.
Beaucoup de loisirs et suffisamment d’argent pour ne pas s’ennuyer pendant son temps libre. Bienvenue dans le capitalisme de pointe. Soyez vous-même l’offre. Donnez satisfaction à la demande.
Marchandises de tous pays, unissez-vous.
… TOUTES LES FLAMMES SONT ÉGALES…

Source : www.laltiplano.fr


A propos de Jérôme

toute-puissance mégalomaniaque, oeil de Sauron, assoiffé de pouvoir et d’argent, Jérôme est le father de big brother, unique et multiple à la fois, indivisible et multitude, doué d’ubiquité. Il contrôle Cinétrange, en manipulant l’âme des rédacteurs comme des marionnettes de chiffons. Passionné de guerre, il collectionne les fusils mitrailleurs. Le famas français occupe une place d’exception dans son coeur. C’est aussi un père aimant et un scientifique spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information. Pour faire tout cela, il a huit doppel gangers, dont deux maléfiques. Il habite au centre du monde, c’est-à-dire près de Colmar.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *