Eden Lake

Jenny est maîtresse d’école. Son petit ami et elle quittent Londres pour passer un week-end romantique au bord d’un lac. La tranquillité du lieu est perturbée par une bande d’adolescents bruyants et agressifs qui s’installent avec leur Rottweiler juste à côté d’eux.
A bout de nerfs, ces derniers leur demandent de baisser le son de leur radio. Grosse erreur !

Richard Holmes (le producteur) a trouvé l’histoire d’EDEN LAKE tout à fait crédible. « Pour moi, c’est un SA MAJESTE DES MOUCHES contemporain qui tourne autour de la perte de contrôle et de limites chez les jeunes. La violence est réelle, la tension palpable. »

Pour James Watkins (scénariste et réalisateur), EDEN LAKE part d’un constat simple: « Tous les jours, dans nos rues, on voit de réelles scènes effrayantes. Nous sommes complètement perdus quand nous essayons de cerner nos enfants et les jeunes en général. D’un côté nous les considérons toujours comme des innocents qui ont besoin d’être protégés des dangers du monde adulte; et de l’autre, nous les voyons comme des démons armés de couteaux. Je voulais explorer les tensions qui existent entre ces deux visions contradictoires de l’enfance. »

Sortie au cinéma le 8 octobre.

[MAJ] : la bande-annonce

[flashvideo filename=videos/edenlake.flv width=450 height=360 /]

0 commentaires sur “Eden Lake”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *