Meridian chez Artus


Catherine (Sherilyn Fenn), une jeune étudiante américaine, se rend en Italie pour prendre possession d’un vieux château hérité à la mort de son père. Sur place, elle invite une troupe de magiciens ambulants menée par Lawrence (Malcolm Jamieson), un homme mystérieux et séducteur. La nuit, alors qu’elle a des visions d’une jeune femme assassinée dans son château, elle est visitée par une étrange bête au pouvoir sensuel étonnant. Petit à petit, elle va découvrir la clé d’une sinistre malédiction qui pèse sur sa famille, et qui a pris racine au XVème siècle.

Produit et réalisé par Charles Band, l’un des maîtres du fantastique américain (Puppet Master, Parasite, Tourist Trap, Rayon Laser, Future Cop…) Meridian réunit les ingrédients du conte gothique érotique, oublié depuis Terence Fisher et les films de la Hammer. Du fantastique dans la lignée de La belle et la bête et Le fantôme de l’opéra.

Source : Artus Films


A propos de Jérôme

toute-puissance mégalomaniaque, oeil de Sauron, assoiffé de pouvoir et d’argent, Jérôme est le father de big brother, unique et multiple à la fois, indivisible et multitude, doué d’ubiquité. Il contrôle Cinétrange, en manipulant l’âme des rédacteurs comme des marionnettes de chiffons. Passionné de guerre, il collectionne les fusils mitrailleurs. Le famas français occupe une place d’exception dans son coeur. C’est aussi un père aimant et un scientifique spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information. Pour faire tout cela, il a huit doppel gangers, dont deux maléfiques. Il habite au centre du monde, c’est-à-dire près de Colmar.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *