Electro, pop, rock et plus si affinités


Retour sur trois groupes dont les albums ont marqué l’automne 2008.

On commence avec les anglais de Metronomy, dont le Nights Out (Because Music) a constitué l’une des meilleures surprises électro/pop de la rentrée. La preuve en image avec le clip de A thing for me, qui nous réconcilie enfin avec le karaoké :

On enchaîne avec Gang Gang Dance, aventureuse formation rock expé new-yorkaise signée sur Warp, qui s’offre avec Saint Dymphna une parenthèse électro/pop/ethnique des plus savoureuses. Et flirte dangereusement avec le grime sur l’euphorisant Princes, featuring Tinchy Stryder, en extrait :

On termine avec l’italo-disco synthétique épique de Heartbreak, duo anglo-argentin hébergé sur Lex. Kitchissime, dégoulinant, mais néanmoins génial, Lies, leur premier album, a fait forte impression. Démonstration avec cette version live de leur tube robot-friendly, Robots got the feeling ! :


A propos de Damien

vivant à Grrrr noble, il est le seul vrai authentique journaliste de la bande. Au courant de tout avant tout le monde, notamment en ce qui concerne les modes musicales électro-low tech d’Afrique subsaharienne, nous lui sommes éternellement redevables de nous avoir fait découvrir Die Antwoord. Damien est aussi l’inventeur du lolcat.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *