Les ruines en dvd 14


Durant leurs vacances à Cancun, Amy, sa meilleure amie Stacy et leurs petits amis respectifs, Jeff et Eric, font la connaissance d’un touriste allemand, Mathis, et de son copain grec, Dimitri. Lorsque le frère de ce dernier disparaît mystérieusement à l’intérieur d’une pyramide maya, le groupe décide d’explorer la ruine, recouverte d’une étrange plante grimpante. Pourchassés par une tribu hostile, les six jeunes sont contraints de gagner le sommet de la pyramide, déclenchant du même coup l’ire et les appétits d’une monstrueuse plante carnivore…

Cette série B horrifique, efficace au premier degré, sort le 11 décembre en dvd chez Paramount.


A propos de Jérôme

toute-puissance mégalomaniaque, oeil de Sauron, assoiffé de pouvoir et d’argent, Jérôme est le father de big brother, unique et multiple à la fois, indivisible et multitude, doué d’ubiquité. Il contrôle Cinétrange, en manipulant l’âme des rédacteurs comme des marionnettes de chiffons. Passionné de guerre, il collectionne les fusils mitrailleurs. Le famas français occupe une place d’exception dans son coeur. C’est aussi un père aimant et un scientifique spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information. Pour faire tout cela, il a huit doppel gangers, dont deux maléfiques. Il habite au centre du monde, c’est-à-dire près de Colmar.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 commentaires sur “Les ruines en dvd

  • Léo

    « La meilleure notule depuis le Big-Bang et l’invention de l’écriture »
    — Stephen King

  • Jerome

    Merci Stephen, ça fait plaisir de te voir ici. Quel temps fait-il dans le Maine (et Loire) ?

    Sinon à propos de toi justement, j’ai vu The Mist récemment et je me suis pris une sacrée claque dans la tête. J’ai encore du mal à comprendre ce qui m’est arrivé. Parce que la morale est assez simpliste (les vrais méchants ce sont les hommes) et les effets spéciaux parfois assez moisis (ça c’est de l’image de synthèse et ça se voit). Mais pourtant ça a grave fonctionné sur moi. Suis-je le seul ?

  • Damien

    Je viens de le voir (The Mist). SFX mis à part, c’est effectivement une grosse tuerie.

  • Jerome

    Je crois que le film souffre de l’image « adaptation de Stephen King » qui sont en gros des téléfilms longs et pas très fins. Je me rappelle en vrac de Ca (bien mais pas top), Tommyknockers (ah les effets spéciaux) et The Mangler que j’ai pas vraiment envie de revoir.
    Et pendant un moment, j’ai cru que the mist = remake de fog…

  • Udéka

    Dans les adaptations de King il y a Shining, La Ligne verte, Stand by me, Misery, Carrie, Christine, Simetierre, Cujo, Dead Zone, La Part des Ténèbres, Dolores Claiborne, Le Bazar de l’épouvante, Un Élève doué, Les Evadés…

  • Udéka

    Un ressenti qui n’est pas nécessairement faux étant donné qu’un certain nombre d’adaptations peu glorieuses en téléfilms ou films à petits budgets sont également recensées.

    Signalons aussi des dérivés plus ou moins lointains du travail de l’auteur : la série sur les Démons du Maïs.

  • Léo

    Je crois que les pires adaptations sont celles que King lui-même a supervisé. Il a, entre autres, fait refaire une version tévé de SHINING à la toute fin des années 90, un truc honteux de 4 ou 5 heures, ultrainquiétant. Il a beau être sympa, parfois il abuse.
    Simetierre est un des films qui m’a le plus marqué dans ma vie. Il faudrait que je le revoie, mais dans mon souvenir, j’adore.

  • Léo

    Ah, et puis son remake du KINGDOM de Lars von Trier aussi. Putain. Il l’emportera pas au paradis.

  • Rico

    Vu hier. Pas mal du tout. L’apprenti médecin s’en donne à coeur joie dans les saignées et les amptations pour aider ses amis, ce qui est assez jouissif. Je trouve les SFX pas si pourris. Par contre l’exposition des personnages fait très peur: deux jeunes couples beaux, musclés, quand soudain, un inconnu leur offre des fle.. Heu non, les invite à grimper une pyramide maya.

  • Udéka

    « Je trouve les SFX pas si pourris. »

    Je pense que Jérôme se référait aux SFX de The Mist.
    Quelqu’un aurait-t-il lu le livre à l’origine de The Ruins, par hasard ?

  • Udéka

    Pour la petite info, Scott Smith, l’écrivain à l’origine de The Ruins, a écrit deux romans a pris en charge l’adaptation en film à chaque fois.
    Son premier roman et script fut Un Plan Simple de Sam raimi. Bon palmarès de départ pour un jeune auteur.