Alain Tanner à la cinémathèque

Rétrospective des films de ALAIN TANNER

14 janvier – 15 février

Chef de file de la Nouvelle Vague suisse, son deuxième film, La Salamandre, peinture d’une jeune femme libre, allait inaugurer une oeuvre qui interroge, au-delà de la simple psychologie, les utopies et modes de vie engendrés par les bouleversements de la société dans les années 1960.

Prix des places : 6 €, réduit : 5€

Evénements :

Sam 17 janvier 14h30 « TANNER PAR TANNER », UNE LEÇON DE CINÉMA

« Le désir est une nécessité absolue pour faire du cinéma. Ce métier demande du temps, de la patience, de l’énergie. Sans un désir très fort, les choses partent en quenouille. Il faut, pour travailler le cinéma, être travaillé par lui. Il ne faut pas vouloir faire des films, mais faire du cinéma, ce qui est très différent. Ce désir doit être comme un poing fermé, qu’on laisse au fond de sa poche pendant le travail du film. (…) Je sais parfaitement pourquoi on rate un film, ou une partie de film, ça m’est arrivé, bien sûr. C’est parce que le poing fermé du désir s’est ouvert et que les doigts de la main partent dans toutes les directions. »

Alain Tanner, Ciné-mélanges

Leçon de cinéma d’Alain Tanner animée par Serge Toubiana et Frédéric Bas, précédée de la projection du documentaire de Pierre Maillard, Alain Tanner, pas comme si, comme ça (56’).

Frédéric Bas enseigne l’histoire et la géographie, écrit pour le magazine culturel web Chronic’art et, depuis peu, pour Médiapart. Il a aussi écrit « Tanner ou l’Optimisme », postface à Ciné-mélanges (Seuil, 2007).

Entrée libre / Places délivrées à partir de 13h30

Plus d’infos et le programme complet sur www.cinematheque.fr

Rejoignez le groupe facebook de la cinémathèque

0 commentaires sur “Alain Tanner à la cinémathèque”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *