Humains, la bande-annonce 4


[flashvideo filename=videos/humains.flv width=580 height=340 /]


A propos de Jérôme

toute-puissance mégalomaniaque, oeil de Sauron, assoiffé de pouvoir et d’argent, Jérôme est le father de big brother, unique et multiple à la fois, indivisible et multitude, doué d’ubiquité. Il contrôle Cinétrange, en manipulant l’âme des rédacteurs comme des marionnettes de chiffons. Passionné de guerre, il collectionne les fusils mitrailleurs. Le famas français occupe une place d’exception dans son coeur. C’est aussi un père aimant et un scientifique spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information. Pour faire tout cela, il a huit doppel gangers, dont deux maléfiques. Il habite au centre du monde, c’est-à-dire près de Colmar.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Humains, la bande-annonce

  • Saugom

    Lorent Deutsch ???

    Au secours pourquoi lui ?
    Ca décrédibilise immédiatement.
    Maintenant attendons de voir le film avant de jueger mais la…

  • Saugom

    Ben je ne sais pas évidemment, mais en tous cas peut-être quelqu’un qui n’aurait pas à son actif des comédies francaises bien nulles genre « Jet Set » ou « Le raid ».
    De toute facon, bon ca c’est trés personnel, mais moi il m’insupporte, je trouve que ce n’est même pas un acteur, tellement il est mauvais, je ne sais pas ce que les réalisateurs lui trouvent…mais peut-être que ce n’est question de gout, ou peut-être que je me troumpe..mais à mon sens il ne m’a pas l’air crédible du tout pour un film de ce genre.

  • dnl273

    On dirait une bande pastiche comme il en passe aux Guignols de l’info avec une voix off à mourir de rire , ou lorsque L. Deutche demande demande fluettement  » ya kelkun ? » Le prob du fantastique français : ambitieux mais prétentieux à l’arrivée, noix de coco creuse (Belphégor par ex)Les réalisateurs devraient plus s’inspirer de leurs collègues espagnols, anglais ou scandinaves. On attendra qu’il passe à la télé un dimanche soir…