Koji Wakamatsu à Paris ce 4 décembre


ura

Rencontre avec Serge Bozon et Koji Wakamatsu
animée par Olivier Père
à l’invitation de Jacques Rancière dans le cadre du cycle de rencontre Cinéma et politique au Centre Pompidou à 18h30

Projection de UNITED RED ARMY à 20H

à la Filmothèque du Quartier Latin (9 rue Champollion, Paris 5)
suivie d’un débat avec Koji Wakamatsu
De délicieux onigiris seront offerts aux spectateurs en début de séance.
Tarif : 5/7 euros
Durée du film : 3h10

Cinéaste de guérilla (il tourne avec très peu de moyens, en très peu de jours), ancien yakuza, proche de l’extrême-gauche, Koji Wakamatsu est considéré comme un des plus grands cinéastes japonais de son temps.
Un des chefs de file du cinéma pink (genre cinématographique alliant sexe et violence), Wakamatsu a créé dès 1965 sa propre société de production, Wakamatsu Production, et s’est réapproprié le genre pour expérimenter formellement –en s’inspirant notamment de l’esthétique Nouvelle Vague-
et en faisant passer des messages politiques, subversifs, à un public de masse.
Le résultat est un mélange détonant de cinéma d’exploitation, de cinéma politique et de cinéma d’avant-garde, qui fait de son œuvre un témoignage historique et cinématographique essentiel.

United Red Army également disponible en DVD
Plus d’infos sur le site du film www.united-red-army.com ou sur sa page Facebook !

Renseignements : Blaq Out au 01 42 77 88 20
Centre Pompidou : métro Les Halles, Rambuteau ou Hôtel de Ville
Filmothèque du Quartier Latin : métro Odéon ou Cluny la Sorbonne


A propos de Jérôme

toute-puissance mégalomaniaque, oeil de Sauron, assoiffé de pouvoir et d’argent, Jérôme est le father de big brother, unique et multiple à la fois, indivisible et multitude, doué d’ubiquité. Il contrôle Cinétrange, en manipulant l’âme des rédacteurs comme des marionnettes de chiffons. Passionné de guerre, il collectionne les fusils mitrailleurs. Le famas français occupe une place d’exception dans son coeur. C’est aussi un père aimant et un scientifique spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information. Pour faire tout cela, il a huit doppel gangers, dont deux maléfiques. Il habite au centre du monde, c’est-à-dire près de Colmar.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *