Soirée G.E.N.R.E.


genre

Les courts métrages ont rarement lʼoccasion dʼêtre vus par le grand public mais seulement par quelques avertis, car non distribués dans les grandes salles de cinéma depuis que la publicité a pris place en première partie des films, alors que la France est très féconde en matière de courts métrages et notamment dans le cinéma de Genre. Seulement quelques chaînes télévisées ciblées les diffusent. Ils sont pourtant la vitrine du travail et de la créativité de nombre de réalisateurs, bien souvent talentueux.

les 23 et 24 novembre prochains se tiendra au théâtre de la Fondation Alliance française 101 bd Raspail (Paris 6) la première édition de G.E.N.RE. 6 films ont été sélectionnés et seront diffusés au public parisien.

Un débat suivra ces projections avec réalisateurs, producteurs, officiels,
diffuseurs et comédiens pendant lequel seront abordés les thématiques
suivantes :
– Les courts métrage de genre, qui a envie de les produire ? pourquoi ? où peut-on les voir ? comment les faire connaître et les diffuser au mieux ?
– La France est vivace en matière de courts métrages, et les films de genre très nombreux. Pourtant son passage à un format plus long est difficile. Où se situe le film de Genre français en France, dans le monde…
– Les comédiens de renom acceptent-ils facilement de participer à ces films, courts métrages ? Pourquoi le font-ils?
– Des réalisateurs professionnels retournent régulièrement au format court. Pourquoi?

Au programme :
– Angie d’Olivier Megaton
– Dans leur peau d’Arnaud Malherbe
– Concurrence loyale de Jean-Luc Herbulot
– Toute ma vie de Pierre Ferrière
– Au petit matin de Xavier Gens
– Roches Rouges de Rodolphe Bonnet

Site officiel : http://www.soireegenre.com


A propos de Jérôme

toute-puissance mégalomaniaque, oeil de Sauron, assoiffé de pouvoir et d’argent, Jérôme est le father de big brother, unique et multiple à la fois, indivisible et multitude, doué d’ubiquité. Il contrôle Cinétrange, en manipulant l’âme des rédacteurs comme des marionnettes de chiffons. Passionné de guerre, il collectionne les fusils mitrailleurs. Le famas français occupe une place d’exception dans son coeur. C’est aussi un père aimant et un scientifique spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information. Pour faire tout cela, il a huit doppel gangers, dont deux maléfiques. Il habite au centre du monde, c’est-à-dire près de Colmar.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *