Soirée Hammer films à Lyon 1


Pour sa dixième édition, l’Épouvantable Vendredi propose une soirée atypique vis-à-vis de son fonctionnement habituel puisque celle-ci s’articulera le vendredi 21 janvier 2011 autour d’une conférence et la projection d’un seul film.

L’Institut Lumière en partenariat avec AOA Production rend hommage à la célébrissime maison de production de films d’épouvante made in England. Elle régna en maître sur le monde du cinéma de quartier dans les années 1950 et 1960. Elle produisit des dizaines de films d’horreur ou d’aventures fantastiques dont les personnages voyagent de l’Europe de l’Est à l’Égypte antique en passant par l’Angleterre gothique victorienne.
Toutes les figures de l’épouvante ont défilé dans ses productions, de Frankenstein à Dracula, de la momie au loup-garou… Inexorablement, la Hammer Films a fabriqué nos terreurs nocturnes d’enfance faites de châteaux hantés, de paysages nocturnes embrumés, d’éclairages blafards…
A ne pas confondre avec des séries B faites à la va-vite, les films produits par la Hammer, dirigés la plupart du temps par Terence Fisher, étaient des créations soignées aux décors et à la lumière particulièrement travaillés.

En présence de Nicolas Stanzick, auteur du livre Dans les griffes de la Hammer (Editions Le Bord de l’Eau) et de Vincent Lowy, directeur de publication de la collection « Ciné-Mythologie ».

Décors et animation AOA Prod : Château de Dracula, laboratoire de Frankenstein et en présence de ces deux monstres sacrés du cinéma fantastique.

Programmation de la soirée :

20H – Les plus beaux moments de la Hammer, par Nicolas Stanzick. Entrée libre.

« Terence Fisher, Christopher Lee, Peter Cushing… Plus qu’une date de l’histoire du cinéma qui vit l’épouvante assumer enfin sa dimension érotique et violente, le cycle gothique produit par la firme britannique Hammer Films fut en France un véritable emblème subversif. Le déferlement sur les écrans à partir de 1957 de  « Frankenstein s’est échappé », « La Nuit du Loup-Garou » ou encore « Dracula Prince des ténèbres » offre l’histoire d’une étonnante bataille d’Hernani faite de luttes esthétiques, de passions cinéphiles sur fond de révolution pop et  de bouleversements politico-culturels. » –  Nicolas Stanzick.

« Il y a 40 ans, des Français de tous horizons se sont emballés pour les films gothiques de la Hammer : c’était une  pluie glaçante d’horreur et de folie, une averse de nuits interrompues et de cauchemars éveillés. » – Vincent Lowy.
r
Entre séance : Nicolas Stanzick signera son livre sous le Hangar du Premier-Film.

22h : « Dracula Prince des ténèbres » de Terence Fisher (1966)
avec Christopher Lee, Barbara Shelley, Andrew Keir. Scénario de John Sansom d’après une idée de John Edler inspiré de Bram Stoker.
Musique de James Bernard. Dracula Prince of Darkness , Angleterre, 1966, 1h26, VOST numérique
Présenté par Nicolas Stanzick
Synopsis : N’écoutant pas l’avertissement du père Sandor, deux couples de touristes  s’égarent dans la région des Carpates. Lorsqu’ils se retrouvent seuls, au coucher du soleil, un mystérieux cocher vêtu de noir apparaît et les invite à passer la nuit dans un mystérieux château. Son propriétaire, le comte Dracula, qui trouva la mort il y a une dizaine d’années, n’a besoin que d’un sacrifice pour ressusciter…
Christopher Lee avait triomphé avec le précédent film de Terence Fisher Le Cauchemar de Dracula. Il fait ici son grand retour dans ce rôle qui l’a rendu célèbre. Pour soigner son apparition, Fisher la retarde au maximum, privilégiant le personnage du serviteur Klove. Seul film de la série tourné en Cinémascope, Dracula Prince des Ténèbres est une des plus importantes et des plus somptueuses productions de la Hammer.

Séances présentées par Fabrice Calzettoni

Avec Bar Sandwiches, expositions d’affiches des films de la Hammer, extraits de films de la Hammer.

Billetterie ouverte pour chaque film : 8,30 euros/film
Tarif réduit : 6,30 euros/film

INSTITUT LUMIÈRE
25, rue du Premier Film – 69008 Lyon
Ligne D – Arrêt Métro Montplaisir-Lumière.



A propos de Jérôme

toute-puissance mégalomaniaque, oeil de Sauron, assoiffé de pouvoir et d’argent, Jérôme est le father de big brother, unique et multiple à la fois, indivisible et multitude, doué d’ubiquité. Il contrôle Cinétrange, en manipulant l’âme des rédacteurs comme des marionnettes de chiffons. Passionné de guerre, il collectionne les fusils mitrailleurs. Le famas français occupe une place d’exception dans son coeur. C’est aussi un père aimant et un scientifique spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information. Pour faire tout cela, il a huit doppel gangers, dont deux maléfiques. Il habite au centre du monde, c’est-à-dire près de Colmar.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Soirée Hammer films à Lyon