Darkness Fanzine #13


Politique, religion et censure au cinéma en France

En France, une oeuvre cinématographique ne peut être projetée en salles sans que son contenu n’ait été approuvé par le gouvernement. Les films peuvent être autorisés ou interdits, sur tout le territoire, par le ministre de la Culture après avis d’une Commission de classification chargée de sauvegarder l’enfance, la jeunesse et la dignité humaine. L’organisation d’un débat à huis clos et un vote à bulletin secret peuvent-ils justifier la classification des films par l’Etat ? Dans la mesure où l’acte de censure est l’expression du pouvoir, toute censure n’est-elle pas inévitablement politique ?

Le 13ème numéro de DARKNESS FANZINE marque la fin de la thématique triennale consacrée à l’étude de la censure au cinéma en France. Ainsi, après avoir traité de la violence en 2010 et du sexe à l’écran en 2011, ce numéro aborde la problématique de la politique et de la religion au cinéma, sous la plume de treize rédacteurs universitaires, journalistes ou tout simplement cinéphiles.

Sur près de 140 pages, les oeuvres de Stanley Kubrick, Alain Resnais, Chris Marker, William Klein, Jacques Rivette ou encore Yves Boisset y sont étudiées. Ce numéro propose également une réflexion tournée vers le monde, en offrant des articles de fond sur le cinéma chinois ou la production iranienne, mais aussi un dossier complet sur le contrôle cinématographique britannique à l’occasion des 100 ans du British Board of Film Classification (BBFC).

Edité par SIN’ART depuis 2010, le 13ème numéro de DARKNESS sera disponible en décembre 2012 sur le site de l’association mais aussi, en dépôt-vente, dans certaines librairies partenaires, en France et à l’étranger.

Plus d’infos sur : http://sinart.asso.fr


A propos de Jérôme

toute-puissance mégalomaniaque, oeil de Sauron, assoiffé de pouvoir et d’argent, Jérôme est le father de big brother, unique et multiple à la fois, indivisible et multitude, doué d’ubiquité. Il contrôle Cinétrange, en manipulant l’âme des rédacteurs comme des marionnettes de chiffons. Passionné de guerre, il collectionne les fusils mitrailleurs. Le famas français occupe une place d’exception dans son coeur. C’est aussi un père aimant et un scientifique spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information. Pour faire tout cela, il a huit doppel gangers, dont deux maléfiques. Il habite au centre du monde, c’est-à-dire près de Colmar.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *