Sur la route


Réalisé par Walter Salles, Sur la route est le film éponyme du roman culte de Jack Kerouac. On y croise les artistes de la « beat generation » des années 50 aux Etats-Unis. L’écrivain William S. Burrough, auteur du Festin nu, fait partie du mouvement. Les héros du roman vont lui rendre visite et on le voit apprécier un bon Martini. Le personnage est interprété par Viggo Mortensen. Il sirote tranquillement un Martini (la même chose qu’un Dry Martini) parce que c’est l’heure des cocktails. Beaucoup de Gin, un peu de vermouth dry (noilly prat ou dolin), une ou deux olives au fond du verre.

 


A propos de Jérôme

toute-puissance mégalomaniaque, oeil de Sauron, assoiffé de pouvoir et d’argent, Jérôme est le father de big brother, unique et multiple à la fois, indivisible et multitude, doué d’ubiquité. Il contrôle Cinétrange, en manipulant l’âme des rédacteurs comme des marionnettes de chiffons. Passionné de guerre, il collectionne les fusils mitrailleurs. Le famas français occupe une place d’exception dans son coeur. C’est aussi un père aimant et un scientifique spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information. Pour faire tout cela, il a huit doppel gangers, dont deux maléfiques. Il habite au centre du monde, c’est-à-dire près de Colmar.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *