Censures : les journées cinématographiques dionysiennes


Du 3 au 9 février 2016, les 16es Journées cinématographiques dionysiennes traversent un siècle d’évolutions des mentalités à travers les films censurés, autocensurés, interdits. Une semaine de réflexion et d’échanges autours de 80 films, classiques, inédits, avant-premières et de nombreuses rencontres en présence de cinéastes, de critiques ou de membres de la société civile. Ca se passe au cinéma l’écran de Saint Denis.

L’énorme programme :

Focus sur le cinéma iranien (ceci n’est pas un film, les chats persans, red rose, la maison paternelle, etc.)

Focus sur le cinéma d’Europe de l’est : rencontre avec Otar Iosseliani, réalisateur géorgien. Rencontre avec Eugénie Zvonkine, enseignante en histoire et en esthétique du cinéma à Paris 8.

Hommage à René Vauthier.

Séance patrimoine : la grande lutte des mineurs, nuit et brouillard, Afrique 50, les statues meurent aussi.

Et aussi séances anti-colonialiste/anti-raciste, Le pen et la torture en Algérie, écolo.

La nuit des films X censurés, présentée par Christophe Bier : anthologie des scènes interdites, l’essayeuse, maléfices porno, new york city inferno

Masterclass Yves Boisset

Et puis plein d’autres choses : Jodorowsky viendra présenter Jodorowsky’s Dune en avant-première, projection de Spetters de Paul Verhoeven, Tueurs nés en version intégrale.

censures


A propos de Jérôme

toute-puissance mégalomaniaque, oeil de Sauron, assoiffé de pouvoir et d’argent, Jérôme est le father de big brother, unique et multiple à la fois, indivisible et multitude, doué d’ubiquité. Il contrôle Cinétrange, en manipulant l’âme des rédacteurs comme des marionnettes de chiffons. Passionné de guerre, il collectionne les fusils mitrailleurs. Le famas français occupe une place d’exception dans son coeur. C’est aussi un père aimant et un scientifique spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information. Pour faire tout cela, il a huit doppel gangers, dont deux maléfiques. Il habite au centre du monde, c’est-à-dire près de Colmar.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *