Le cinéma libertaire et libertin


Qui d’autre que Jean-Pierre Mocky pour commencer cet ouvrage faisant la part-belle aux rebelles, aux indépendants et autres anarchistes du septième art ? Derrière son bagout habituel, le réalisateur cache une véritable passion pour le cinéma. Mais sa grande gueule et son langage crus révèlent aussi une inquiétude : personne n’a parlé de ses trois derniers films.

Le livre est un recueil d’entretiens, retranscrits littéralement des émissions radio où ils ont été diffusés. Le chef d’orchestre est Jacques Richard, que l’on connait surtout pour son Ave Maria, avec Roselyne et les lions !

On retrouve un certain nombre de personnalités plus ou moins connues. Peu importe, car l’intérêt ici est de faire des découvertes et faire la connaissance d’artistes peu médiatisés. On y croise  des chouchous de Cinétrange comme Joël Séria, l’auteur du célèbre et sulfureux Ne nous délivrez pas du mal. C’est le moment de connaitre un peu le bonhomme et notamment sa jeunesse au collège catholique qui a fortement influencé le film devenu culte.

Avec Catherine Robbe-Grillet, on entre de plain pied dans le bdsm puisque les deux dames organisent des cérémonies. Madame Robbe-Grillet réalise également des films sur ces thèmes : femme fontaine,

F.J. Ossang est un réalisateur français indépendant qui a beaucoup de mal à produire ses films.

Britt Nini a plusieurs casquettes : journaliste, écrivain, avec une spécialité dans l’érotisme, au travers de thèses publiées. Elle a participé notamment au dictionnaire obèse de Christophe Bier : …

Mocky décrit le nerf de la guerre du cinéma français : l’argent.

L’ouvrage est indispensable à tous les amateurs d’étrangeté car il réunit le gratin des artistes à la marge, soit une collection de vilains petits canards, qui ont tous des choses à revendiquer.


A propos de Jérôme

toute-puissance mégalomaniaque, oeil de Sauron, assoiffé de pouvoir et d’argent, Jérôme est le father de big brother, unique et multiple à la fois, indivisible et multitude, doué d’ubiquité. Il contrôle Cinétrange, en manipulant l’âme des rédacteurs comme des marionnettes de chiffons. Passionné de guerre, il collectionne les fusils mitrailleurs. Le famas français occupe une place d’exception dans son coeur. C’est aussi un père aimant et un scientifique spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information. Pour faire tout cela, il a huit doppel gangers, dont deux maléfiques. Il habite au centre du monde, c’est-à-dire près de Colmar.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *