Kills on Wheels (Roues libres), d’Attila Till

Editeur british dynamique et dénicheur de pépites, Eureka! sort en blu-ray et dvd ce film hongrois au pitch pour le moins étrange. Zoli et Barba sont deux jeunes handicapés désœuvrés qui vivent dans un centre de rééducation. Un nouveau venu nommé Rupaszov leur propose de faire équipe. Paralysé jusqu’à la taille et coincé dans un fauteuil roulant, Rupaszov est un tueur à gages pour un parrain serbe. Il va se servir de ses deux nouveaux amis pour perpétrer des assassinats.

Mélange de film noir, portrait social et comédie, le réalisateur Attila Till s’est inspiré de sa propre expérience auprès d’handicapés pour élaborer le scénario. Le film passe son temps à alterner entre la vie quotidienne morose et les scènes d’action parfois violentes. Le réalisateur joue sur des variations de rythme, en même temps que les personnages sont partagés entre les soins médicaux et les missions dangereuses à accomplir. Côté polar, on a la compil de tous les clichés du genre (le rendez-vous sur un parking désert, le méchant très méchant et très riche, le boss qui la fait à l’envers). Ce serait ennuyeux mais il faut évidemment intégrer le handicap des personnages, qui complique largement toutes ces situations déjà vues dans les films de gangsters. Déplier le fauteuil, y mettre les roues, se transbahuter dans un véhicule, etc. Chaque personnage a un handicap différent, ce qui en fait une équipe finalement assez complémentaire (seul l’un d’eux peut conduire). De même, les réactions condescendantes des « valides » permettent au trio d’avoir l’avantage de la surprise. En effet, qui s’attend à ce qu’un type en fauteuil mal fagoté puisse faire un carnage ?

Globalement, le film manque de punch. Ses scènes d’action sont trop simplistes pour hisser le film à un plus haut niveau que « film indépendant sympa ». Heureusement, les personnages et les acteurs sont convaincants. On appréciera aussi le twist final, qui, même s’il est un peu attendu, reste émouvant et permet de justifier des accès de violence parfois irréalistes. J’ai aussi un faible pour le boss mafieux (Dusán Vitanovics) avec son petit air de Javier Bardem des Balkans, entouré de sa horde de rottweilers !

Kills on Wheels / Roues libres / Tiszta szívvel, 2016, réalisé par Attila Till, avec Szabolcs Thuróczy, Ádám Fekete, Zoltán Fenyvesi, Dusán Vitanovics. Disponible en format dual (dvd + blu-ray) chez Eureka.

 

 

 

0 commentaires sur “Kills on Wheels (Roues libres), d’Attila Till”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *