L'EDITO

Cinétrange 20 is in DA PLACE !

Après bien des (més)aventures, notre dernier numéro papier est enfin disponible. Comme d’habitude, l’équipe de correcteurs et d’éditeurs de Sin’Art a réalisé un boulot professionnel et acharné. Vous pouvez le commander sur le site de l’association : http://www.sinart.asso.fr/recherche/cinetrange-20/

La revue est également présente dans plusieurs boutiques : Ciel Rouge (Dijon), Les Films de la Gorgone, La Petite Boutique de Médusa, librairie Humus (Lausanne), Le Fanzinophile et Métaluna Store (Paris).

Le sommaire est éclectique :

  • un BD versus Ciné compare les œuvres originales et leur pendant cinématographique : la vie d’Adèle, le Transperceneige, Poulet aux prunes, Ghost World, Barbarella, la trilogie Nikopol, etc.
  • discrètement placé entre deux dossiers sérieux : un article sur Asami, égérie de l’exploitation japonaise et une exploration de l’univers érotique de Léon Paul De Bruyn avec ses Maniac Nurses.
  • Effusions documentaires propose une sélection de films remarquables : trafic de drogue Tex-Mex, orque tueuse, gigantisme industriel chinois et cam girlz se partagent le gâteau.
  • Maxime Lachaud nous parle de son livre au sujet des films de Redneck.
  • Manu a pris sa débroussailleuse pour nous propose un vaste panorama du polar français des années 80. Des films à découvrir ou à revoir. Un focus est fait sur le réalisateur Yves Boisset.

Nous planchons dès à présent sur un n°21, qui sera un numéro « Anniversaire ».

Et n’oubliez pas de garder le sourire, quoiqu’il arrive.

tumblr_inline_ojk89wn97c1twqkj8_500

- A LA UNE -

Gorge Coeur Ventre : la vache qui rit pas

Gorge Coeur Ventre est le premier long-métrage de la réalisatrice Maud Alpi. Évoquant la condition animale, le film se situe à l'opposé des vidéos "choc" de L214 dénonçant régulièrement les maltraitances dans les abattoirs. Ici, les animaux sont justement traités avec "humanité", ce qui n'empêche pas de les exterminer en masse. La réalisatrice choisit le parti-pris audacieux de mélanger documentaire et fiction, ce qui donne au film un côté expérimental avec un rythme en roue libre, pas forcément désagréable. Nous…
LIRE LA SUITE

Nemesis (Sam was here) de Christophe Deroo

La vie est parfois injuste. La sortie récente en salle du formidable Grave de Julia Decourneau est très encourageante pour le cinéma de genre français, d'autant que le succès  festivalier du film a eu un impact jusque dans les salles classiques type multiplexe. De quoi redonner confiance à la profession pour offrir des alternatives aux éternels comédies avariées. On pouvait espérer le même destin pour Sam was here, véritable ovni réalisé par un Français expatrié à Los Angeles pour  un…
LIRE LA SUITE

- NOS DERNIERS ARTICLES -

- ROMANS, BD, FANZINES -

Toutes les couleurs du bis n°9

Traci Lords ! La simple évocation de ce nom mythique ravivera les souvenirs de millions d’adolescents ayant vécu les années…

Génération Propaganda de Benoît Marchisio

Quel point commun entre Guns and Roses, Beverly Hills, Cameron Diaz, Coca Cola, Michael Bay et Michel Gondry ? Réponse…

Pidgin 0

A l'image du langage véhiculaire auquel il emprunte son nom*, le fanzine Pidgin cherche à tisser des liens entre des…

Ciné Bazar 2

Cette fois encore, la volonté de Ciné-Bazar est de donner le plus de place possible aux interviews pour laisser parler…

Adar – Retour à Yirminadingrad

L'hydre multinationale aux ramifications tentaculo-cthulhuesque DYSTOPIA, derrière les best-sellers Sur le fleuve (par les camarades collaborateurs Léo Henry et Jacques Mucchielli)…

Gen d’Hiroshima, de Keiji Nakazawa

La famille Nakaoka vit à Hiroshima en 1945. Le papa, un farouche antimilitariste s'attire les foudres des voisins et des…

- VIDEOS, BANDES-ANNONCES, COURTS-METRAGES -

Papotages & Conciliabules

Financement Participatif