Author:

Jo Gonzo

Feffs 2015 : tome 4

Mercredi soir, je suis allé voir Night Fare de Julien Seri. Obligé. C’est un film de bagnoles. Chris retrouve son ami Luc au sortir de l’Eurostar après une absence de quelques années outre-Manche. (Chris est anglais, ce qui implique 80% des dialogues dans la langue de Thatcher, manœuvre un peu honteuse mais incontournable pour tout …
Read more

Feffs 2015 : tome 3

Lundi soir, seul film au programme ce jour-là, je suis allé voir le film de minuit de la veille German Angst, en rediffusion à 18h au Ciné-Cité. Ce film est en fait composé de deux courts et un moyen-métrage de qualité très inégale et sans fil conducteur, par trois réalisateurs allemands, qui ont pour point …
Read more

Feffs 2015 : tome 2

Dimanche après la messe (ne riez pas mécréants, l’eau bénite est sensiblement meilleur marché que l’ail et bien plus efficace pour se protéger des vampires), je suis allé voir Burying the Ex de Joe Dante à la séance spéciale de 16h. Le père de Gremlins, qui venait d’achever sa master-class (couverte par Kévin), a introduit …
Read more

Feffs 2015 : tome 1

Vendredi 18 septembre 15 Après avoir récupéré mon accréditation, j’ai commencé par esquiver soigneusement la cérémonie d’ouverture et ses officiels (si un festival ne peut pas s’organiser sans argent, on n’est pas non plus absolument obligés d’écouter déblatérer les banquiers), et je me suis pointé à la rediffusion de 22 h du film d’ouverture, Knock-Knock. …
Read more

Feffs 2014 – derniers jours

Vendredi après-midi, j’avais pris RTT. Je suis donc allé voir : Starry Eyes. remière française. Sarah  travaille dans un fast-food, sous les ordres d’un patron paternaliste et débonnaire et un peu lubrique sur les bords. Sur son temps libre, elle a une autre activité : elle est actrice, de théâtre et de cinéma. En collocation avec d’autres artistes …
Read more

Feffs 2014 – jour 1 et 2

Festival jour 1 Après avoir récupéré mon accréditation presse, j’ai pointé à la séance de 22h de la séance d’ouverture, qui projetait en avant-première These final Hours, de Zak Hilditch. Monsieur Hilditch aime les références. On vous annonce d’entrée de jeu la couleur en vous conduisant à bord une Ford Falcon de la fin des …
Read more