Category:

Inclassable

Braguino, de Clément Cogitore

Je vais la faire courte parce qu’en googlant le nom du réal pour le bien orthographier, je me rends compte que la toile déborde de papiers dithyrambiques sur « Braguino », écrits pas des gens bien plus sérieux ET BIEN MIEUX PAYÉS que moi. En un mot : le mystère Cogitore demeure complet. Né en 1984 à …
Read more

Nemesis (Sam was here) de Christophe Deroo

La vie est parfois injuste. La sortie récente en salle du formidable Grave de Julia Decourneau est très encourageante pour le cinéma de genre français, d’autant que le succès  festivalier du film a eu un impact jusque dans les salles classiques type multiplexe. De quoi redonner confiance à la profession pour offrir des alternatives aux …
Read more

Suite Armoricaine, de Pascale Breton

Françoise, enseignante en histoire de l’art, revient dans sa région natale, pour travailler à l’université de Rennes. Elle va replonger dans son passé, via une intrigante photo de groupe en noir et blanc, qu’un de ses anciens amis lui fait parvenir. Cette photo, prise en 1981, va faire resurgir des fantômes  et rouvrir des blessures …
Read more

The Neon Demon, de Nicolas Winding Refn

Jesse, belle jeune fille de 16 ans, tente sa chance pour devenir mannequin à Los Angeles. Elle y fait la connaissance de Ruby, une maquilleuse avec laquelle elle devient amie. Jesse doit alors se confronter à un univers hostile : les modèles concurrents, les couturiers mythomanes, les photographes autoritaires. The Neon Demon n’est pas une …
Read more

Poesia Sin Fin, d’Alejandro Jodorowsky

Jodorowsky poursuit son autobiographie romancée  et fantasmée après Danza de la realidad, sorti en 2013. Alors que ce dernier retraçait l’enfance de l’artiste entouré d’un père commerçant autoritaire et accroc à l’argent, et d’une mère effacée qui ne s’exprimait (dans le film bien sûr) qu’en chantant avec une voix d’opéra,   Poesia sin fin débute là …
Read more

L’étreinte du serpent, de Ciro Guerra

Dans les années 40, un américain vient à la rencontre de Karamakaté, un vieux chaman qui vit reclus dans le nord de l’Amazonie.  Evans dit ne pas pouvoir rêver et cherche la yakruna, une plante rare qui pourrait le guérir. L’indigène est troublé car trente ans auparavant, un scientifique allemand nommé Théo lui avait également de l’aide pour …
Read more

Blind sun, de Joyce A. Nashawati

Blind sun, film singulier et maîtrisé, situe son action dans un futur proche, en Grèce, prenant pour cadre une situation sociale et politique pertinente qui évoque les événements récents du pays. La crise, présentée de manière allusive, sert de toile de fond à cet univers légèrement dystopique, plongeant le personnage principal en milieu hostile. Ashraf, …
Read more

Evolution, de Lucile Hadzihalilovic

Nicolas (Max Brebant) et le bouillon primordial Le mot « Évolution » nous promet un processus. L’abstraction d’un truc grandiose passant de l’amibe à la civilisation. Le conceptuel apathique d’un mot en « tion ». Au pire incompréhensible et excitant, au mieux excitant parce qu’incompréhensible. On s’attend aussi peut-être à du vertige, façon « Cette baleine était une loutre et …
Read more

La Peau de Bax, d’Alex Van Warmerdam

Le titre français, proche du contre sens, nous induit en erreur. Et le titre original, ludique, évoquant explicitement le cinéma d’exploitation, est pour le moins pertinent : Schneider versus Bax comme on a pu voir un Freddy versus Jason ou un Godzilla versus King Kong. Cet aspect immédiatement référentiel n’est pas contenu uniquement dans le titre. La …
Read more

Il est difficile d’être un dieu, d’Alexei Guerman

Alexei Guerman, décédé en 2013, n’a pu achever son dernier film testamentaire, son cinquième en 50 ans de carrière, laissant le soin à sa femme, Sveltlana Kamalita, de terminer le tournage de ce projet épique et atypique. Déjà en 1968, le russe souhaitait porter à l’écran le roman de science-fiction des frères Strougatski, auteurs du …
Read more

Wake in fright, de Ted Kotcheff

Sélectionné au festival de Cannes en 1971, Wake in fright a failli disparaître. Les négatifs ont été retrouvés in extremis et le film a pu être restauré. Longtemps invisible et devenu malgré tout culte auprès de quelques happy few, le film fut redécouvert il y a peu de temps dans les festivals. Sa sortie en blu-ray dans …
Read more

Hormona, de Bertrand Mandico

Lorsque deux réalisateurs canadiens copulent ensemble, il ne peut en jaillir qu’un étrange bébé. Guy Maddin et David Cronenberg sont les deux noms que m’évoque le travail de Bertrand Mandico. Il emprunte au premier son goût pour les décors désuets en carton pâte, ses filtres artisanaux, bref, des artifices visuels qui donnent à son oeuvre un …
Read more

Réalité de Quentin Dupieux

Au cœur d’un entrelacs de récits gigognes, une histoire s’impose. Celle de Jason, un cadreur de plateaux télé qui souhaite réaliser un film d’horreur de série Z, intitulé Waves, où des téléviseurs tuent les gens par le biais d’ondes mortelles. Le sujet fait d’ailleurs écho à Halloween 3 le sang du sorcier, de Tommy Lee Wallace. …
Read more

The Duke Of Burgundy, de Peter Strickland

À Bruxelles, juste avant le printemps, au moment des crocus, arrive le festival Offscreen. L’occasion de découvrir The Duke Of Burgundy, de Peter Strickland, et de m’entretenir en tête à tête avec le monsieur, à côté de la cabine du projectionniste (occupé à projeter Matango : Attack of the Mushroom People, de Ishiro Honda). Une expérience qui …
Read more

Post Tenebras Lux de Carlos Reygadas

Le style de Carlos Reygadas s’apparente à celui du réalisateur français Philippe Grandrieux. Tous deux n’hésitent pas à tester les limites du média cinématographique pour partager des sensations. Le son, le cadre et la durée sont utilisés, de manière assez simple mais inhabituelle, pour provoquer chez le spectateur une expérience sensorielle. Le film ressemble alors …
Read more

Only god forgives, de Nicolas Winding Refn

Le couple gagnant de Drive récidive avec un film assez radical qui risque d’en surprendre  plus d’un. Ne vous attendez pas un Drive 2. Si c’est le cas, la douche froide est assurée. Drive était un splendide exercice de style qui parvenait à transcender sa violence graphique et son minimalisme grâce à une histoire d’amour plutôt touchante. …
Read more

Keiichi Tanaami

Keiichi Tanaami est un artiste japonais qui utilise des réminiscences de rêves ou de souvenirs pour créer des courts-métrages d’animation expérimentaux. Le dvd, édité par Chalet Films, comprend 14 courts-métrages de l’auteur, réalisés entre 1975 et 2009. Mélange de pop-art et de gravures traditionnelles japonaises, l’auteur mélange plusieurs influence dans un kaléïdoscope d’images. Il utilise …
Read more

JOHN DIES AT THE END de DON COSCARELLI

Coup d’envoi, vendredi dernier, de la seconde édition du Pifff (décodez : Paris International Fantastic Film Festival), vilain petit cadet de la fratrie des festivals de genre européens (marqué de l’infernal sceaux du triple F), initié il y a plus de trente ans maintenant par le réputé Bifff de Bruxelles et secondé dans la dernière décennie par …
Read more