Category:

Inclassable

20 films en 20 jours en 1000 signes, ép. 6 : Shane Black & Quentin Dupieux

C’est dur de vieillir. The Nice Guys de Shane Black (2017) est l’œuvre d’un vétéran de l’humour boum-boum des 80s, plume des Arme Fatale et Last Action Hero, réal depuis les années 2000 de comédies d’action très oubliables (Kiss Kiss Bang Bang anyone?) Ce film-ci se déroule dans le Hollywood des années 70 et souffre …
Read more

20 films en 20 jours en 1000 signes, ép. 5 : Dilili & Parasite

Dilili à Paris de Michel Ocelot (2018) est un récit imparable qui m’agace un chouia. Il y a un côté proprissime dans ce film d’animation accessibles dès 6 ans, qui réussit le triple tour de force d’être parfaitement écrit, visuellement tip-top et gavé de références. Dans le Paris de 1910, une petite héroïne métisse défait …
Read more

20 films en 20 jours en 1000 signes, épisode 4 : cénobites et pirates

C’est Alt 236, le youtubeur à voix de miel, qui a fini par me convaincre de mater Hellraiser  de Clive Barker (1987) dont je croyais tout savoir pour avoir lu ado un dossier sur le design de ses prothèses latex. Mille signes ne suffisant pas à faire le tour du sujet, je me contenterai de …
Read more

20 films en 20 jours en 1000 signes, épisode 2, Gage & W.

La mémoire est un continent mystérieux : bien que n’ayant pas revu le Pet Sematary de Mary Lambert (1989) depuis vingt-cinq ans, je me souvenais pas à pas de son déroulé global & de toutes ses scènes clés. Stephen King en a écrit le script et y fait un caméo en pasteur, tout minot, dans un …
Read more

20 films en 20 jours en 1000 signes, épisode 1

Il y a 20 ans, je publiais ma première chronique dans Cinetrange qui était encore un fanzine papier (et s’appelait d’ailleurs Cinéscope) : une critique du Baise-moi de Virginie Despentes. Jérôme était jeune et svelte, alors, j’étais quant à moi imberbe avec de belles boucles blondes. En souvenir de ces temps bénis, j’entame ce mois …
Read more

Sophia Antipolis, de Virgil Vernier

Explorateur des mondes invisibles, VV s’intéresse à la technopole du pays des cigales, non loin de Cannes et d’Antibes. Mais loin de décrire l’immense ruche d’entreprises ou les recherches en nouvelles technologies, il s’emploie, comme d’habitude, à dresser le portrait d’une population à la marge. A l’aide d’instantanés de vie quotidienne, trois personnages principaux nous …
Read more

Braguino, de Clément Cogitore

Je vais la faire courte parce qu’en googlant le nom du réal pour le bien orthographier, je me rends compte que la toile déborde de papiers dithyrambiques sur « Braguino », écrits pas des gens bien plus sérieux ET BIEN MIEUX PAYÉS que moi. En un mot : le mystère Cogitore demeure complet. Né en 1984 à …
Read more

Nemesis (Sam was here) de Christophe Deroo

La vie est parfois injuste. La sortie récente en salle du formidable Grave de Julia Decourneau est très encourageante pour le cinéma de genre français, d’autant que le succès  festivalier du film a eu un impact jusque dans les salles classiques type multiplexe. De quoi redonner confiance à la profession pour offrir des alternatives aux …
Read more

Suite Armoricaine, de Pascale Breton

Françoise, enseignante en histoire de l’art, revient dans sa région natale, pour travailler à l’université de Rennes. Elle va replonger dans son passé, via une intrigante photo de groupe en noir et blanc, qu’un de ses anciens amis lui fait parvenir. Cette photo, prise en 1981, va faire resurgir des fantômes  et rouvrir des blessures …
Read more

The Neon Demon, de Nicolas Winding Refn

Jesse, belle jeune fille de 16 ans, tente sa chance pour devenir mannequin à Los Angeles. Elle y fait la connaissance de Ruby, une maquilleuse avec laquelle elle devient amie. Jesse doit alors se confronter à un univers hostile : les modèles concurrents, les couturiers mythomanes, les photographes autoritaires. The Neon Demon n’est pas une …
Read more

Poesia Sin Fin, d’Alejandro Jodorowsky

Jodorowsky poursuit son autobiographie romancée  et fantasmée après Danza de la realidad, sorti en 2013. Alors que ce dernier retraçait l’enfance de l’artiste entouré d’un père commerçant autoritaire et accroc à l’argent, et d’une mère effacée qui ne s’exprimait (dans le film bien sûr) qu’en chantant avec une voix d’opéra,   Poesia sin fin débute là …
Read more

L’étreinte du serpent, de Ciro Guerra

Dans les années 40, un américain vient à la rencontre de Karamakaté, un vieux chaman qui vit reclus dans le nord de l’Amazonie.  Evans dit ne pas pouvoir rêver et cherche la yakruna, une plante rare qui pourrait le guérir. L’indigène est troublé car trente ans auparavant, un scientifique allemand nommé Théo lui avait également de l’aide pour …
Read more

Blind sun, de Joyce A. Nashawati

Blind sun, film singulier et maîtrisé, situe son action dans un futur proche, en Grèce, prenant pour cadre une situation sociale et politique pertinente qui évoque les événements récents du pays. La crise, présentée de manière allusive, sert de toile de fond à cet univers légèrement dystopique, plongeant le personnage principal en milieu hostile. Ashraf, …
Read more

Evolution, de Lucile Hadzihalilovic

Nicolas (Max Brebant) et le bouillon primordial Le mot « Évolution » nous promet un processus. L’abstraction d’un truc grandiose passant de l’amibe à la civilisation. Le conceptuel apathique d’un mot en « tion ». Au pire incompréhensible et excitant, au mieux excitant parce qu’incompréhensible. On s’attend aussi peut-être à du vertige, façon « Cette baleine était une loutre et …
Read more

La Peau de Bax, d’Alex Van Warmerdam

Le titre français, proche du contre sens, nous induit en erreur. Et le titre original, ludique, évoquant explicitement le cinéma d’exploitation, est pour le moins pertinent : Schneider versus Bax comme on a pu voir un Freddy versus Jason ou un Godzilla versus King Kong. Cet aspect immédiatement référentiel n’est pas contenu uniquement dans le titre. La …
Read more

Il est difficile d’être un dieu, d’Alexei Guerman

Alexei Guerman, décédé en 2013, n’a pu achever son dernier film testamentaire, son cinquième en 50 ans de carrière, laissant le soin à sa femme, Sveltlana Kamalita, de terminer le tournage de ce projet épique et atypique. Déjà en 1968, le russe souhaitait porter à l’écran le roman de science-fiction des frères Strougatski, auteurs du …
Read more

Wake in fright, de Ted Kotcheff

Sélectionné au festival de Cannes en 1971, Wake in fright a failli disparaître. Les négatifs ont été retrouvés in extremis et le film a pu être restauré. Longtemps invisible et devenu malgré tout culte auprès de quelques happy few, le film fut redécouvert il y a peu de temps dans les festivals. Sa sortie en blu-ray dans …
Read more