Rogue (Solitaire) 3


Après Wolf Creek, survival new school en demi-teinte, le réalisateur australien Greg McLean revient avec un nouveau film de croco très réussi. Alors que le récent Blackwater (dont on vous parlait il y a peu) jouait la carte du réalisme à la Open Water avec plus ou moins de bonheur (perso, j’ai trouvé ça assez ch****), Rogue (Solitaire en VF), sur un pitch quasi identique (un bateau rempli de touristes qui s’aventure par mégarde sur le territoire d’un reptilien gigantesque) tire carrément mieux son épingle du jeu : un duo d’acteurs principaux convaincants (Michael Vartan et la mignonnette Radha Mitchell), une photographie superbe exploitant au mieux des paysages à couper le souffle, un suspens tétanisant, et surtout, surtout, un crocodile absolument démesuré et terrifiant, sans doute le plus impressionnant jamais vu à l’écran.

Arrêtons là les superlatifs, Rogue, malgré son classicisme à toute épreuve, est immanquable pour tout amateur du genre qui se respecte, et ne manquera pas de faire frissonner jusqu’aux plus blasés des spectateurs.

Sortie en salles le 13 août


A propos de Damien

vivant à Grrrr noble, il est le seul vrai authentique journaliste de la bande. Au courant de tout avant tout le monde, notamment en ce qui concerne les modes musicales électro-low tech d’Afrique subsaharienne, nous lui sommes éternellement redevables de nous avoir fait découvrir Die Antwoord. Damien est aussi l’inventeur du lolcat.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Rogue (Solitaire)

  • Jerome

    Pas mal, pas mal. Une bonne ambiance de flip. En fait, j’adore le début avec ces touristes et cette guide totalement sûre d’elle et le moment où la panique les gagne…
    Par contre, la suite s’essouffle un peu. Dommage que le réal soit devenu moins cruel avec ses personnages que dans Wolf Creek.
    Bizarrement j’ai revu Mad Max juste avant et les deux films montrent le « problème » des mouches en Australie. Confirmé par une amie qui m’a dit devoir porter un chapeau « moustiquaire »! Comment se fait-il qu’il y ait autant de mouches là-bas ?
    En tout cas, le réal semble être fan de son pays et il nous offre quelques superbes plans qui donne envie d’y aller malgré les mouches et les crocos.

  • manu

    Une bonne surprise. Le croco est magnifique. Les images sont splendides. Par contre, aussi beau soit-il, Rogue ne fait absolument pas peur. De ce point de vue, il manque au film un vrai climax. En même temps, c’est souvent le cas des films de bestioles.

  • Tek

    Quelle déception! A lire les critiques, je m attendais à quelque chose de potable… Et ben non, une daube de plus: scénar de merde, dialogues de merde, réactions des personnages en dessous de tout (quand le premier type se fait bouffer c’est à peine si sa femme verse une larme et les autres sont presque indifférents), le fameux croco bon ben c’est de l’image de synthèse et sa se voit trop (mouvements pas naturels) et pour finir, une fin qui aurait pu me faire pisser de rire tellement elle est clichée mais qui pour le coup m’a juste fait me rendre compte que j’avais perdu mon temps.
    Ajoutez à ça des acteurs moyens et des personnages fades auxquels on ne s’attache pas du tout et vous obtiendrai un film sans intérêt à part effectivement une photographie et une réa assez bonne à l’image de celle de wolf creek.