A la une

Evil Dead 1 (coffret trilogie)

Après au moins dix ans sans le regarder, j’appréhendais un peu de redécouvrir ce premier Evil Dead, ressorti en début 2020, sur dvd et blu-ray chez L’atelier d’image. Et pourtant, je reste étonné par la maestria de Sam Raimi. Il apporte aux clichés des films d’horreur poussiéreux
Lire l'article de Jérôme

L’île au trésor / Contes de Juillet

Il ne s’en cache pas, ses influences viennent d’Eric Rohmer et Hong Sang-Soo. Cinéaste de l’intime, Guillaume Brac se nourrit des rencontres et expérimente des dispositifs entraînant souvent le brouillement de la frontière entre réel et fiction. Mais quand le coréen HSS refait le même film (un artiste
Lire l'article de Jérôme

Aniara

ANIARA est une pierre lancée à la constellation de la Lyre. Et le chien regarde le doigt. J’aimerais rester sur terre à contempler le doigt qui lance la pierre, mais je vole avec la pierre. ANIARA est une épopée, conçue ainsi en 1956 par son Homère, Harry Martinson, poète suédois pensant l’avenir de
Lire l'article de Luvan

previous arrow
next arrow
Shadow
Slider

Nos dernières chroniques cinéma

Feffs 2019 : Furie, d’Olivier Abbou

Une très bonne surprise durant ce FEFFS : Furie (Get in dans la langue de Shakespeare) d’Olivier Abbou. Ce réalisateur n’est pas un inconnu pour les amateurs de film de genre puisqu’il a réalisé Territoires en 2010. Le colmarien (eh oui !) propose ici une œuvre particulière qui interroge nos peurs contemporaines. Le synopsis est …
Lire la suite

Feffs 2019 : parasites

Cette année, l’un des thèmes proposés par le FEFFS était « parasites ». Le film matrice du genre était proposé aux spectateurs : L’invasion des profanateurs de sépultures de Don Siegel (1956). Le pitch est simple : durant les années 1950, dans une petite ville américaine, un médecin comprend que les habitants se transforment. Dénués d’émotion, ils …
Lire la suite

Feffs 2019 : Robert Rodriguez

Ces chroniques sont dédiées à Etienne Wehrlin, un ami parti trop vite à la fin du mois de septembre… Robert Rodriguez était l’invité d’honneur cette année au FEFFS. Il a notamment proposé une masterclass pédagogique le samedi 14 septembre sur sa méthode « Do it yourself » pour fabriquer des films. S’ensuivait la projection de son dernier  …
Lire la suite

Koko-di Koko-da de Johannes Nyholm

Plébiscité pour ses courts-métrages, le suédois Johannes Nyholm, signe ici son deuxième long-métrage. Koko-di Koko-da peut postuler pour le titre le plus énigmatique de l’année. C’est en fait le nom d’une comptine allemande très populaire. Le film démarre de façon classique, comme un pur produit familial et fait même un peu peur dans le mauvais …
Lire la suite

Le son du moment

Les News de l'Underground

Trilogie Evil Dead

Les films cultes de Sam Raimi ressortent dans une pléthore de luxueuses éditions : le premier film en blu-ray et blu-ray UHD, la trilogie en blu-ray et la trilogie en dvd. C’est disponible chez L’Atelier d’Images depuis le 21 janvier 2020. On a l’embarras du choix et pour les coffrets, c’est une orgie de suppléments. …
Lire la suite

Court-métrage en ligne

NEWSLETTER

Une fois, de temps en temps, recevez les articles dans votre boîte mail.

Eh bien lisez maintenant !

La cinéma par la danse, de Hervé Gauville

Cinéma et danse célèbrent tous deux le mouvement mais le mariage des deux arts n’est pas évident. Hormis les comédies musicales, le cinéma entretient des liens ambigus avec la danse. Alors que le cinéma est « enregistré », la danse est un spectacle « vivant ». Ces différences impliquent de nombreuses questions (on peut se demander par exemple s’il …
Lire la suite

Kirihito, d’Osamu Tezuka

De Tezuka, je ne connais guère que le dessin-animé Astro, le petit robot, produit d’après son manga, dans les années 80. J’ai lu il y a assez longtemps Les 3 Adolf, qui était déjà très marquant. Ce n’est donc qu’une petite partie de l’œuvre gigantesque d’Osamu Tezuka, considéré comme le Dieu du manga. Avec Kihirito, …
Lire la suite

Le pacte de la mer, de Satoshi Kon

Depuis sa mort prématurée en 2010, l’œuvre de Satoshi Kon est devenue plus précieuse et chacun de ses travaux est revu et réévalué. De cet auteur japonais, je connais bien les films : Perfect Blue est un agréable coup de poing dans la tête et Paprika constitue pour moi son chef d’œuvre ultime. Mais Satoshi …
Lire la suite

Le Cent de Rouge Profond

Pour le centième ouvrage publié chez Rouge Profond, le maître de cérémonie Guy Astic a rassemblé cent auteurs (en deux catégories : les déjà publiés et les connaissances proches de l’éditeur). Chaque auteur s’est plié à l’exercice d’écrire un texte court sur un plan extrait d’un film. Au final, il y a presque autant d’approches …
Lire la suite

Certifié Cinétrange

Sophia Antipolis, de Virgil Vernier

Explorateur des mondes invisibles, VV s’intéresse à la technopole du pays des cigales, non loin de Cannes et d’Antibes. Mais loin de décrire l’immense ruche d’entreprises ou les recherches en nouvelles technologies, il s’emploie, comme d’habitude, à dresser le portrait d’une population à la marge. A l’aide d’instantanés de vie quotidienne, trois personnages principaux nous …
Lire la suite

Edito, humeur, bazar

2010-2019 : un tas de tops

L’heure est aux bilans, par ordre de pagaille et avec absence de cohérence : Le Top 5 Ciné de Luvan : 5. Cameraperson, de Kirsten Johnson4. Evolution, de Lucile Hadzihalilovic3. Ida, de Pawlikoski2. L’Incinérateur de Cadavres, de Herz (date de 1969, mais vu ces 10 dernières années pour moi)1. Aniara, de Kagerman et Lilja Le …
Lire la suite