Zack and Miri make a porno

Sans doute effrayés à cause de son titre sans équivoque mais pourtant trompeur, les distributeurs français boudent cette comédie romantique sympathique réalisée par Kevin Smith en 2008.

Zack et Miri sont co-locataires de longue date. S’ils partagent leur vie quotidienne et donc leur intimité, leur relation reste strictement platonique. Accumulant les galères au milieu de l’hiver, ils ne parviennent plus à payer leur facture d’eau ou d’électricité. Afin de boucler les fins de mois difficiles, ils s’entourent de quelques connaissances et décident de tourner leur propre film porno dans le café où ils travaillent. Mais après avoir tourné leur scène de sexe, ils découvrent tous deux qu’ils ont finalement des sentiments l’un pour l’autre, ce qui va compliquer les choses…

Voir Zack and Miri make a porno, c’est d’abord l’occasion d’apprécier la bouille de nounours extrêmement sympathique de Seth Rogen, que vous avez certainement vu dans l’amusant En cloque mode d’emploi ou en flic déjanté dans Supergrave, et dans 40 ans toujours puceau, de la galaxie Judd Apatow.

A travers ce film, Kevin Smith fait transparaître son goût pour le cinéma fauché. Lui-même a commencé à tourner sur son lieu de travail avec très peu de moyens. Ce qui a donné Clerks, et qui lui a valu la reconnaissance. Ici il effectue donc un travail autobiographique et en guise de morale, il nous dit que faire du cinéma, c’est surtout partager une expérience intense avec une bande de potes.  Malgré le premier degré du titre, il n’y a pas vraiment de scènes hard et le porno en question cumule et caricature tous les défauts du genre : musique d’ascenceur, acteurs sans aucun talent, prétextes irréalistes et coïts industriels.

Certes, l’aspect romantique est traité de manière attendue : le couple a rapidement sa première scène de ménage et le quiproquo est rapidement défait. Mais l’on ne s’ennuie pas une minute car l’alchimie entre Zack et Miri, qui fonctionne déjà bien, est soutenue par des seconds rôles croustillants : Jason Mewes, grand pote de Kevin Smith joue un obsédé sexuel pro du porno. Traci Lords, ancienne hardeuse, interprète Bubbles, qui peut faire des bulles avec son… Bref, on ne s’ennuie pas une minute et quelques scènes sont franchement hilarantes. On citera le rassemblement d’anciens élèves (où Miri, sans le savoir, drague à mort un amour de jeunesse travaillant maintenant dans le porno gay) ou la parodie de Star Wars, intitulé Star Whores, avec Dark Vibrator et Hung Solo. On retrouve aussi le Kevin Smith « geek cinéphile » lorsque Zack et Miri cherchent un titre pour leur film : Fuckback mountain, Star Sex 3 : the search for cock, The phantom man ass, etc. Quelques références à nos chers films de zombies ont été parsemées ici ou là, et notamment un caméo de Tom Savini dans un supermarché !

Même si on y croise un zizi et une paire de seins siliconés, Zack and Miri... reste finalement assez gentil dans son illustration de la pornographie. C’est plutôt dans les dialogues très crus que l’on trouvera du « trash », les personnages n’hésitant pas à parler des choses du sexe sans aucune gêne (les détails de la technique pseudo-masturbatoire mutuelle du Dutch rudder et du double Dutch rudder). On remarquera là l’habituel franc-parler et la provocation anti-puritaine du réalisateur. Même si ce ne sont que des mots, c’est dans ces moments que Kevin Smith met dans le mille, grâce à des dialogues qui se transforment souvent en logorrhées surréalistes, allant toujours crescendo dans l’obscénité et l’absurde.

Zack and Miri make a porno n’est pas sorti en salles chez nous, et n’est pas disponible en dvd. Il reste l’édition zone 1 US (ou blu-ray zone « all ») qui ne contient que des sous-titres anglais. C’est un inconvénient car les dialogues sont rapides et incluent de l’argot et des jeux de mots parfois compliqués. Mais c’est aussi un avantage car ces dialogues qui constituent le principal de l’art de Kevin Smith sont parfois intraduisibles.

2 commentaires sur “Zack and Miri make a porno”
  1. En fait, il existe un dvd zone 1 canadien avec des sous-titres français pour le film. Superbe édition d’ailleurs, avec un making of d’au moins 1h30, 45 minutes de webisodes et la vidéo de l’équipe du film au Comicon (les bonus sont sous-titrés en anglais). Si Zack & Miri sort un jour en dvd en France, je crains qu’il ne faudra pas en espérer autant, il suffit de voir l’édition très pauvre de Clerks 2…

  2. Étonnant de voir la recense de cet article et ce commentaire car le DVD va sortir le 6 octobre prochain grâce à Wild Side et touscoprod. Je viens de le voir sur le site touscoprod et il y a déjà une première scène coupée un peu froide en attendant que la température monte. On peut devenir coproducteur de la sortie DVD dès 15€ avoir son DVD réservé et son nom au crédit, avoir accès à des scènes coupées, participer à des jeux complétements barrés et surtout participer à la seule et unique projection dans une salle Française. Si vous voulez plus d’infos aller jeter un oeil par ici : http://www.touscoprod.com/pages/projet/fiche.php?s_id=5160

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *