Bangkok Knockout / Fast Five

S‘ils ne jouent évidemment pas dans la même catégorie en termes de budget et de distribution, voila néanmoins deux challengers de taille pour le titre de film le plus injecté de testosterone de 2011 :

Impliqué à des degrés divers (producteur, réalisateur, chorégraphe des combats…) dans la plupart des fight movies ultra-bourrins made in Thaïlande (Ong Bak 1,2 &3, L’honneur du Dragon, Born To Fight, Chocolate…), Panna Rittikrai est de retour à la réalisation avec un Bangkok Knockout qui repousse encore d’un cran les limites du spectaculaire (et les risques pris par les cascadeurs). La preuve avec le trailer :

5e volet de la célèbre saga motorisée et lobotomisée Fast & Furious, Fast Five continue de construire la mythologie sexy & burnée entamée dans les précédents opus, en réunissant différents protagonistes de chacun d’eux (on ne vous dresse pas la liste, elle est déjà sur l’affiche) derrière la caméra de Justin Lin, lui-même auteur des deux derniers volets. Après Los Angeles, Miami, Tokyo et la République Dominicaine, Fast Five semble prendre pour cadre Rio De Janeiro, et se situe chronologiquement après le 4e opus (normal), mais avant le 3e (eh oui !).  A noter également l’adjonction de Dwayne « The Rock » Johnson au casting, dans le rôle d’un flic bourrin et fort en gueule (ça alors, quelle surprise). Voila, ça c’était pour les quelques nouveautés, pour le reste, et selon la formule consacrée, « on ne change pas une équipe qui gagne », tous les éléments à même d’exalter votre virilité la plus primitive sont évidemment sur-représentés. Bande-annonce ci-dessous :

0 commentaires sur “Bangkok Knockout / Fast Five”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *