Frontière(s) en dvd


Frontière(s) se laisse revoir avec plaisir. Nous en avions déjà parlé lors de sa sortie dans les salles ici ou . Je compare toujours le réalisateur Xavier Gens à Tarantino, à savoir un fan-boy artisan qui a su digérer ses influences et les ressortir à sa façon. Il faut reconnaître que la mise en scène du film est très dynamique et que la violence est distillée progressivement. Réaliste au début, tendu lors de la rencontre avec la famille bizarre, le film se dirige de plus en plus vers le gore incontrôlé. Le prétexte politique sonne toujours aussi faux mais cela ne dure qu’une dizaine de minutes au début, à oublier avant le spectacle de grand-guignol. Quelques scènes pourtant pas gores sont à mettre au-dessus du panier : la première rencontre avec l’héritier du père nazi joué par Partick Ligardes, lequel nous offre un discours et un regard réellement inquiétants. La scène où Yasmine se fait brutalement couper les cheveux est toujours aussi marquante car mêlant violence, tendresse, dégradation et problèmes mentaux.

Les bonus du dvd :

Le making-of est intéressant car il laisse la parole à tout le monde et chacun donne son propre point de vue, parfois très différent, sur le film. On y voit également un passage obligé par les effets spéciaux horribles, monstrueux et surtout très nombreux. On apprend qu’il a fallu fabriquer entre 300 et 400 litres de sang et on y voit également l’apport d’effets numériques.Il sera aussi amusant de voir le réalisateur subir un bizutage à cause de son gimmick fétiche : « plus de sang » !

Les scènes coupées sont assez nombreuses et commentées par le réalisateur. Certaines sont très drôles, d’autres beaucoup plus anecdotiques.

En outre, on retrouvera sur cette édition : le commentaire audio de Xavier Gens et Karina Testa, , la comparaison film/storyboard, une galerie d’affiches et de polaroïds, des teasers en veux-tu en voilà et dix vidéos étranges provenant de skyblogs dont l’intérêt m’échappe encore…

Disponible en dvd et en blu-ray.


A propos de Jérôme

toute-puissance mégalomaniaque, oeil de Sauron, assoiffé de pouvoir et d’argent, Jérôme est le father de big brother, unique et multiple à la fois, indivisible et multitude, doué d’ubiquité. Il contrôle Cinétrange, en manipulant l’âme des rédacteurs comme des marionnettes de chiffons. Passionné de guerre, il collectionne les fusils mitrailleurs. Le famas français occupe une place d’exception dans son coeur. C’est aussi un père aimant et un scientifique spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information. Pour faire tout cela, il a huit doppel gangers, dont deux maléfiques. Il habite au centre du monde, c’est-à-dire près de Colmar.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *