Tueurs en série


TUEURS EN SERIE. Les labyrinthes de la chair.

untitled

Thierry Jandrock est psychologue clinicien, psychanalyste, déjà co-auteur de livres ou d’interventions sur le monde parfois violent du cinéma, de la littérature ou de l’imaginaire. Il nous livre ici un bel inventaire de ce que peut revêtir sur le plan clinique ou psychodynamique la notion de serial killer. Alternant pédagogie diagnostique, cas cliniques en service spécialisé (dont celui installé en prison, le SMPR) et analyse d’icônes légendaires ou cinématographiques plus ou moins rapportés au sujet-titre, Jandrock sait se mettre à la portée du lecteur lambda et ce n’est pas quelques digressions lacaniennes  -le père ver- vite pardonnées qui feront mentir cette globale modestie dans la forme. Souscrivant à sa perception assez fine des diverses structures dont relèvent les personnages cités : pervers, paranoïaque sensitif… je suis resté assez bluffé par la (sub)culture étendue de l’auteur, pouvant aussi bien s’attarder sur le cas Dexter, la série, que sur la reine mère d’Aliens, interprétation psychanalytique à l’appui.

Les monstres, le boogeyman, Hannibal Lecter, le loup-garou… autant de figures disparates bien connus des amateurs de sensations fortes et dont les points communs responsables de  nos peurs les plus archaïques viennent ici s’égrainer au fil de chapitres, sous une écriture plutôt agréable. Reste, et c’est l’une des raisons de son impact littéraire, que l’ouvrage passe des mythes célèbres aux réalités du quotidien les plus glauques, comme si l’image éculé du vampire venait relativiser le chapitre sur la cruauté des sérial killers, bien réels, eux.

Auteur : Thierry Jandrock

Edition : Rouge Profond

Collection Débords

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *