Etrange compte-rendu jour 2

Ce vendredi, j’ai pu faire un entretien avec Fabrice Blin. Réalisateur de quelques courts-métrages et auteur d’un ouvrage sur Laloux, il venait présenter son dernier travail en date : Mandragore. Malgré les avertissements de l’auteur (c’est contemplatif, la copie est pas bonne), le film est une bonne surprise dont nous parlerons un peu plus en détails plus tard.

Le film est produit par Métaluna, dirigée par Jean-Pierre – canal historique – Putters  et Fabrice Lambot. Les producteurs viennent également présenter Marvel 14, les super-héros contre la censure, un documentaire de Philippe Roure et Jean Depelley.

Fabrice Lambot, Jean-Pierre Putters et Fabrice Blin posent devant le Star Saint-Exupéry

Mandragore était présenté en avant-programme de la Balade triste de Trompetta, le dernier film d’Alex de la Iglesia. Plutôt qu’une balade, c’est plutôt de montagnes russes qu’il s’agit. Alex de la Iglesia est visiblement très énervé et il se sert de son film comme exutoire à tout ce qu’il a emmagasiné et livre une oeuvre malade, où humour et tragédie sont intimement liés. C’est l’histoire d’un clown triste qui trouve un emploi dans un cirque dirigé d’une main de fer par un violent psychopathe. Le clown tombe amoureuse de la femme du chef et s’en suit une confrontation hallucinante entre les deux hommes. Tout cela sous le règne de Franco !

La deuxième partie de soirée s’est déroulée dans la bonne humeur puisqu’il s’agissait d’un double-programme « érotique ». Nous avions donc le choix entre deux films : le rigolo nanar Flesh Gordon, parodie coquine qui vaut surtout pour ses dialogues. Dans l’autre salle était projeté Derrière la porte verte et l’on pouvait passer d’une projection à l’autre librement. Après la séance, un quizz désignait les gagnants de sextoys originaux ! Avant, nous avions aussi eu droit à des bandes-annonces « vintage » de pornos des années 70. Des dialogues à mourir de rire associés à des scènes hard ont mis une bonne ambiance dans une salle presque pleine.

0 commentaires sur “Etrange compte-rendu jour 2”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *