Toutes les couleurs du bis n°1


Tobe Hooper. Pour beaucoup, le réalisateur texan est l’homme d’un seul film. Mais quel film ! Massacre à la tronçonneuse ou le chef-d’oeuvre inégalé et insurpassable de l’horreur. Un film culte qui n’en finit pas de déchaîner les passions et d’enflammer le coeur des fans. Mais justement, réduire Tobe Hooper à ce seul film serait largement réducteur. Même si ses longs métrages suivants n’ont jamais atteint la qualité de Massacre à la tronçonneuse – chose impossible à réaliser d’ailleurs – sa filmographie est loin d’être déshonorante. Durant les 70’s et surtout les 80’s, Tobe Hooper a livré aux spectateurs des films majoritairement basés sur une recette simple mais efficace : le « Fun and Fear » ou comment associer de manière percutante l’horreur, le fantastique à un humour noir salvateur. Évidemment, les mauvaises langues se contenteront de lorgner vers les années 90, décennie durant laquelle il enchaîne les navets à une vitesse effrénée… Mais pas seulement. En effet, la télévision lui donne l’occasion de se laisser aller et il s’en sort plutôt bien dans une grande majorité des cas. Ce quatrième numéro de Toutes
les Couleurs du Bis va être l’occasion de démontrer que Tobe Hooper est un réalisateur talentueux et que son cinéma a bien plus à offrir qu’il n’y paraît…

Toutes les Couleurs du Bis n°4 sort le 19 juin 2013 et est disponible sur le site de Sin’Art :
http://www.sinart.asso.fr/toutes-les-couleurs-du-bis-04-31423

Edité et diffusé par Sin’Art Fandom, cet ouvrage est disponible chez Movies 2000 (Paris), Les Films de la Gorgone, Le Kiosque de la liberté (Toulon), Ciel Rouge (Dijon), Ciné Folie (Cannes), Darakan (Bruxelles), Librairie Humus (Lausanne)

touteslescouleursdubis4


A propos de Jérôme

toute-puissance mégalomaniaque, oeil de Sauron, assoiffé de pouvoir et d’argent, Jérôme est le father de big brother, unique et multiple à la fois, indivisible et multitude, doué d’ubiquité. Il contrôle Cinétrange, en manipulant l’âme des rédacteurs comme des marionnettes de chiffons. Passionné de guerre, il collectionne les fusils mitrailleurs. Le famas français occupe une place d’exception dans son coeur. C’est aussi un père aimant et un scientifique spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information. Pour faire tout cela, il a huit doppel gangers, dont deux maléfiques. Il habite au centre du monde, c’est-à-dire près de Colmar.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *