Mademoiselle Frankenstein, au théâtre


Nous sommes en 1816 c’est une nuit d’orage à Cologny (Genève). Dans la Villa Diodati, le poète Byron, propriétaire des lieux, convoque ses voisins et amis. Parmi eux, le poète Shelley et son épouse Mary. Ils se lancent alors un défi mutuel : écrire le plus rapidement possible une histoire d’épouvante. C’est Mary Shelley qui l’emporte en mettant au monde l’un des personnages de roman les plus célèbres, le Docteur Frankenstein.
Capable de recréer la vie à partir de cadavres récupérés dans des cimetières, ce personnage surpasse tous les tabous de l’époque.

Quinze ans après, c’est cette même Mary Shelley qui revient sur les lieux du crime. Elle y retrouve un certain Lazzaro Spallanzani qui cherche à tout prix à savoir ce qui a poussé la jeune femme à écrire un récit aussi terrifiant.
Mais même s’il pressent un secret terrible derrière la création de ce chef d’oeuvre, il est loin d’imaginer ce qu’il va découvrir.

La pièce est écrite par Thierry Debroux, mise en scène par Géraldine Clément et Frédéric Gray et interprétée par Christelle Maldague et Frédéric Gray.

« Géraldine Clément et Frédéric Gray partagent le même goût pour les récits singuliers, intrigants et étranges,les atmosphères sombres et inquiétantes, les personnages torturés qui ne se livrent pas facilement. Frédéric est passionné par l’histoire de « Dr Jekyll et Mr Hyde » ou encore par « Le portrait de Dorian Gray », dont d’ailleurs il porte le même nom…
Nous avons donc tout de suite été intrigués par la pièce « Mademoiselle Frankenstein » de Thierry Debroux. Dès les premières pages nous avons été captivés par le parti pris de l’auteur et par sa façon de nous faire aborder une autre facette du récit de « Frankenstein » qui a été maintes fois adapté au théâtre et au cinéma.
En effet, nous connaissons peu l’auteure de ce chef d’oeuvre de la littérature fantastique, Mary Shelley. Qu’est ce qui a poussé cette jeune femme de 19 ans à écrire une telle histoire et à inventer une telle créature ? »

Le spectacle se jouera du 6 décembre 2013 au 1er mars 2014, A La Folie Théâtre, avant de partir en tournée.

 

145


A propos de Jérôme

toute-puissance mégalomaniaque, oeil de Sauron, assoiffé de pouvoir et d’argent, Jérôme est le father de big brother, unique et multiple à la fois, indivisible et multitude, doué d’ubiquité. Il contrôle Cinétrange, en manipulant l’âme des rédacteurs comme des marionnettes de chiffons. Passionné de guerre, il collectionne les fusils mitrailleurs. Le famas français occupe une place d’exception dans son coeur. C’est aussi un père aimant et un scientifique spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information. Pour faire tout cela, il a huit doppel gangers, dont deux maléfiques. Il habite au centre du monde, c’est-à-dire près de Colmar.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *