Ciné Bazar 2


Cette fois encore, la volonté de Ciné-Bazar est de donner le plus de place possible aux interviews pour laisser parler les faiseurs. Le reste de la revue est alimenté de différentes critiques et analyses.
Les amateurs de Boetticher auront la chance de découvrir neuf pages de scenarii exclusives tirées de deux de ses films non tournés. Les photos sont pour la plupart inédites.

Quant au dessin, il gagne en importance puisque nous découvrirons quatre illustrateurs. Leurs coups de crayons nous feront voyager entre un story-board, une planche de BD, une nouvelle couverture, un dessin de présentation de dossier et l’indémodable trombinoscope.

Arnold Kunert, Peter Bogdanovich, Lewis Teague, Jack Sholder, Mick Garris, Joe Dante, Tina Hirsch, Fred Dekker, Julian Gilbey, Jean-Charles Tacchella, Eugène Green, Enzo G. Castellari et George Hilton partagent avec nous leur idée du cinéma.

Par ailleurs, le dossier central s’articule autour des bestioles des années quatre-vingt mais il y a aussi un texte sur le cinéma fantastique, une interprétation poétique de Themroc et une analyse comparative entre deux adaptations de Macbeth, celle de Welles et celle de Kurosawa.

Les lecteurs les plus assidus découvriront que Mick Garris boit du chai latte au lait d’amande, que Jean-Charles Tacchella était le garant de Marcel Carné sur son dernier projet : Mouche, que Castellari n’est pas un cinéaste politique, qu’Eugène Green n’a pas apprécié les conditions de tournage de La Sapienza et que Sholder n’a pas peur des araignées.

Vous apprendrez aussi le secret de Mick Garris pour l’écriture d’un bon scénario et les conseils que Welles, Renoir, Dwan ont transmis à Bogdanovich.
Vous pourrez aussi y lire que Pearl Harbor est une « croûte pathétique qui ajoute à beaucoup d’approximations tous les poncifs de la gloriole patriotique la plus crétine » et que Sorcerer est « le chef-d’oeuvre obscur de Billy Friedkin ».

Enfin, ce nouveau Ciné-Bazar, c’est aussi 14 pages de plus que le premier et tout ça, pour le même prix !
Ciné Bazar 2 est disponible sur le site de Sin’Art  ainsi qu’au Cinéma Nova (Bruxelles), chez Les Films de la Gorgone, La Petite boutique de Médusa, Métaluna Store (Paris) et la librairie Humus (Lausanne).

cinebazar02_couverture


A propos de Jérôme

toute-puissance mégalomaniaque, oeil de Sauron, assoiffé de pouvoir et d’argent, Jérôme est le father de big brother, unique et multiple à la fois, indivisible et multitude, doué d’ubiquité. Il contrôle Cinétrange, en manipulant l’âme des rédacteurs comme des marionnettes de chiffons. Passionné de guerre, il collectionne les fusils mitrailleurs. Le famas français occupe une place d’exception dans son coeur. C’est aussi un père aimant et un scientifique spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information. Pour faire tout cela, il a huit doppel gangers, dont deux maléfiques. Il habite au centre du monde, c’est-à-dire près de Colmar.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *