Cinéma Brut 2016


Cinéma Brut est un festival dédié aux films auto-produits, moins soumis à la rançon du succès d’un large public. Habituellement l’événement a lieu à Mouans-Sartoux, mais cette année il prendra place au cinéma Etoiles Lilas à Paris. A partir du 2 décembre, auront lieu trois jours de festivités, avec même une soirée FEMDOM. Tu sais pas c’est quoi le FEMDOM ? Beh google -le.

Toutes les infos super précises c’est ici : www.cinemabrut.com

On pourra y voir The Open, qui a pas mal teasé, qui est un film de guerre et de tennis. Pour les fans de Roland Garros qui s’habillent en treillis chez eux. Les films de la soirée Femdom : D’une même Odyssée prolifèrent les monstres, Thana Tantra, J’étais ta rivière, Nathalie vous nique tous, Elle est toute petite. Je n’en connais aucun mais les titres sont déjà chouettes.

D’autres trucs qui ont l’air foufou :

IL RESPIRE ENCORE. Fiction ou réalité pour ce portrait d’un ancien champion français de boxe ? Cru et radical.

LE SYNDRÔME DE MONTMARTRE, long-métrage du gagnant du grand prix du festival Cinemabrut 2015. Il revient avec un film à la sensualité plus qu’étrange… Film précédé d’un court-métrage, Le travail ne me fait pas peur.

Séance ROMANTIX, interdite au moins de 18 ans. 4 courts très différents sur des relations (in)compatibles. Hilarant, touchant, extrême. (2 jours d’été / J’ai rencontré Claudine / Bonk ! / Hurlements en faveur du massacre.)

Séance WTF : 7 courts-métrages chelous représentatifs de la liberté et des délires des réalisateurs affranchis du mainstream. (Je veux être un oiseau / Sauce Andalouse / Résurgence commode / White / Les Passagers / Menestrel / Coucou les Filles)

cinemabrut


A propos de Jérôme

toute-puissance mégalomaniaque, oeil de Sauron, assoiffé de pouvoir et d’argent, Jérôme est le father de big brother, unique et multiple à la fois, indivisible et multitude, doué d’ubiquité. Il contrôle Cinétrange, en manipulant l’âme des rédacteurs comme des marionnettes de chiffons. Passionné de guerre, il collectionne les fusils mitrailleurs. Le famas français occupe une place d’exception dans son coeur. C’est aussi un père aimant et un scientifique spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information. Pour faire tout cela, il a huit doppel gangers, dont deux maléfiques. Il habite au centre du monde, c’est-à-dire près de Colmar.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *