Viktor Alexis, dark réal 1


En fréquentant quelques minutes Viktor Alexis, on se rend compte rapidement que tourner un film est pour lui une chose capitale, un besoin viscéral. Ses tripes justement, il les met dans ses films, qui sont autant de prismes braqués sur des obsessions très personnelles. Nature, amour, mort, nudité, sexe et poésie font partie de thèmes parfois hétéroclites et qui composent pourtant bel et bien l’oeuvre du réalisateur.


A propos de Jérôme

toute-puissance mégalomaniaque, oeil de Sauron, assoiffé de pouvoir et d’argent, Jérôme est le father de big brother, unique et multiple à la fois, indivisible et multitude, doué d’ubiquité. Il contrôle Cinétrange, en manipulant l’âme des rédacteurs comme des marionnettes de chiffons. Passionné de guerre, il collectionne les fusils mitrailleurs. Le famas français occupe une place d’exception dans son coeur. C’est aussi un père aimant et un scientifique spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information. Pour faire tout cela, il a huit doppel gangers, dont deux maléfiques. Il habite au centre du monde, c’est-à-dire près de Colmar.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Viktor Alexis, dark réal

  • chickenchris

    wow…Je conseil vivement a ceux qui ne connaissent pas de decouvrir ce real…Au fond de chaque film sommeil une part de nous…On finit forcement par se reconnaitre dans ses oeuvres,car c’est a la fois un real integre et un real qui assume ses choix….Regarder et se reconnaitre c’est assumer la part caché de nous meme….