Broken, collectif de réalisateurs 3


wendy-afficheBroken, c’est le nom d’un collectif regroupant des réalisateurs, des techniciens et des artistes qui n’hésitent pas à se lancer dans des projets expérimentaux avec une énergie de pile atomique. Toutes les formes de cinéma ont été essayées : courts-métrages, clips, bandes-annonces, animation image par image, série et même documentaire.
Il s’agit là d’un véritable vivier regorgant d’idées et d’essais. Ce qui surprend à la première vision, c’est la qualité technique des films. Que l’on aime ou pas, tous les films ou presque ont droit à un traitement « professionnel ». La qualité d’image et de son est parfaite, la post-production est très soignée et s’adapte toujours au sujet sans en faire trop (pas d’after effects à outrance!). Bien entendu, on trouve du bon et du moins bon, les expériences tentées n’étant pas forcément réussies.

L’accouchement de Wendy, réalisé par Lewis Eizykman, s’inspire de Peter Pan. Point de fée clochette disneyenne ici puisque l’accouchement se déroule dans une espèce de clinique sordide et délabrée. Ca commence très mal quand Wendy expulse énormément de sang sur le personnel soignant. Mais la suite est bien pire. C’est court, trash et très efficace. Les décors sont détaillés au niveau du glauque et la mise en scène est déchaînée. On en redemande, dommage que ce soit si court. Pour ma part, c’est LA perle du collectif Broken. Pour ce projet, Prométhée Productions a assuré la co-production.

04Edouard le Vaillant (les Frères Denis) se situe entre poême médiéval, film expérimental et absurdités montypythonesques. Edouard doit retrouver son château et parcourt la forêt à la rencontre de personnages bizarres et excentriques. Les images et la bande sonore bénéficient d’un soin tout particulier, et nous plongent dans une ambiance surréaliste à la limite du délire. Le film a été créé à la base par l’Association les Francistes.

Le guide de survie en milieu hostile (Xavier Legrand). Ce court s’adresse en priorité
aux amateurs de films de zombies puisqu’il donne, sous forme de vidéo éducative et avec un humour potache, tous les conseils pour éviter de se faire attaquer par les zombies.

Mepe de Claire Bardet, nous conte l’enquête d’un détective privé sur la trace d’un serial killer d’animaux à la recherche d’un bout d’ADN. Le film est assez drôle et permet de faire de la vulgarisation scientifique.

El cordobes (Mugli aka Sandie Louit) lorgne du côté de chez Almodovar. Hystérie entre une mère gynécologue et sa fille qui cherche à former une famille alors qu’elle est lesbienne. Mise à mort, banderilles, le drame familial se transforme en corrida et le cabinet médical en arènes.

cordobes04

J’ai eu du mal au début avec le parodique Francis Caïbrel. Le chanteur français est devenu ici un dealer qui se balade dans la cité. (Note de Broken : en fait ce n’est pas vraiment le chanteur en question, mais son fils qui a mal tourné, les explications sont fournies sur son myspace, mais aussi en vidéo sur la suite des Vacances de Francis). Le court-métrage Les vacances de Francis est constitué d’images d’archives et d’extraits du journal télévisé avec des doublages, et des imitations de Sarkozy notamment. La qualité de la vidéo laisse penser que les images ont été pêchées sur le net et ce n’est pas un compliment. Le film a d’ailleurs été tourné à l’appareil photo…
Le tout n’est pas très drôle et un peu vain. C’est à reculon que j’ai donc découvert les « faux clips » En gore et en gore et Je deale à mourir (Matthieu Graufogel). Et là, surprise. Les textes sont drôles et percutants, l’imitation est très fidèle tant dans la musique que dans la voix. Le clip vaut le détour car il est réellement gore. Il montre comment ce dealer de Francis s’est fait attrapé puis violenté par des flics barbares. Je deale à mourir est du même tonneau. Les textes parodiques collent très bien à la chanson originale. Au final, je me suis donc attaché au personnage ! La suite des Vacances de Francis, qui est en fait une série de 10 épisodes est visionnable sur Dailymotion en page d’accueil à partir du lundi 09  Février, et explique en détail le pourquoi du comment de l’existence de Francis.

9mm de Julien Ralys raconte l’obsession d’un jeune homme pour la guerre en général et les films de guerre en particulier. Cette passion dévorante se mêle peu à peu au réel et va se confondre totalement lors d’une partie de paintball. La mise en scène est dynamique et les personnages sont réalistes. Le message global est néanmoins assez confus.

22Fetisso (Xavier Legrand) s’attache à présenter le fétichisme et ses comportements. Malheureusement le film est trop court et ne balaie ce thème très vaste que de manière superficielle. Dommage car d’un point de vue formel, le documentaire est très abouti. Concernant le contenu, on passe d’abord par les clichés (micro-trottoir d’anonymes, musique sexy) puis on passe à quelque chose de plus pointu avec les interventions de spécialistes (Agnès Giard par exemple). Au final, interviennent des gens en tenue (latex, cuir, bas) qui pratiquent et l’on y voit aussi des extraits de « performances ». Broken travaille sur une version plus longue avec d’autres contenus.

Ces quelques descriptions ne sont qu’un aperçu des différents programmes offerts par Broken. Pour continuer votre exploration, rendez-vous sur leurs sites :

Blog : http://brokenprod.blogspot.com

Forum : http://brokenprod.forumactif.com

Dailymotion : http://www.dailymotion.com/Brokenprod

Myspace : http://www.myspace.com/brokenproduction


A propos de Jérôme

toute-puissance mégalomaniaque, oeil de Sauron, assoiffé de pouvoir et d’argent, Jérôme est le father de big brother, unique et multiple à la fois, indivisible et multitude, doué d’ubiquité. Il contrôle Cinétrange, en manipulant l’âme des rédacteurs comme des marionnettes de chiffons. Passionné de guerre, il collectionne les fusils mitrailleurs. Le famas français occupe une place d’exception dans son coeur. C’est aussi un père aimant et un scientifique spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information. Pour faire tout cela, il a huit doppel gangers, dont deux maléfiques. Il habite au centre du monde, c’est-à-dire près de Colmar.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Broken, collectif de réalisateurs

  • Saugom

    L’accouchement de Wendy est terrible, je l’avais vu au Festival du Film Fantastique de Strasbourg dans la session « courts francais », et je dois dire que c’était l’un des meilleurs et surtout l’un des plus originals.

    Euh, sinon ben ca marche pas chez moi, il m’envoie pas le mail et rien ne s’affiche apres que j’ai cliqué « envoyer le lien », quelqu’un peut-il m’aider ?

    Cela avait marché pour les Viktor Alexis mais du coup je me retrouve avec deux gros dossiers, un vidéo et un son, quelqu’un sait-il comment les réunir pour reformer un seul et unique fichier lisible ?

    Merci beaucoup

  • Jerome

    Si tu as un répertoire VIDEO_TS et un autre, c’est bon. C’est ce qu’il faut pour graver ton dvd. Soit tu le graves tel quel (en faisant graver un dvd-vidéo dans ton utilitaire), soit tu peux le lire sur ton disque dur avec un player (powerdvd par exemple).

  • Udéka

    Deux répertoires : un VIDEO_TS et un AUDIO_TS et la gravure est parée.