Thanatomorphose, d’Eric Falardeau


THANATOMORPHOSE : (n.f.) modifications visibles que la mort provoque sur les organismes.

Synopsis: Un matin, la jeune et belle Laura se met inexplicablement et inexorablement à pourrir… Un récit kafkaïen mêlant sexualité, horreur et fluides corporels…

Éric Falardeau a déjà à son actif plusieurs courts métrages s’étant distingués dans plusieurs pays, notamment en France, en Espagne, en Allemagne, en Italie, en Suisse, en Grèce, en Angleterre, en Afrique du Sud, en Slovaquie, en Hongrie, aux États-Unis, au Brésil et au Canada. Éric Falardeau : «Thanatomorphose, abordera entre autres les thèmes de la transformation physique et de la mort. Jean Cocteau écrivait : « Chaque jour, j’observe la mort à l’oeuvre dans le miroir », citation qui soulève une certaine réflexion sur notre rapport à la mort mais surtout sur notre façon de voir la vie. À travers un récit kafkaïen, Thanatomorphose tente d’explorer ce rapport.»

Le site officiel : WWW.THANATOMORPHOSEFILM.COM

La bande-annonce :


A propos de Jérôme

toute-puissance mégalomaniaque, oeil de Sauron, assoiffé de pouvoir et d’argent, Jérôme est le father de big brother, unique et multiple à la fois, indivisible et multitude, doué d’ubiquité. Il contrôle Cinétrange, en manipulant l’âme des rédacteurs comme des marionnettes de chiffons. Passionné de guerre, il collectionne les fusils mitrailleurs. Le famas français occupe une place d’exception dans son coeur. C’est aussi un père aimant et un scientifique spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information. Pour faire tout cela, il a huit doppel gangers, dont deux maléfiques. Il habite au centre du monde, c’est-à-dire près de Colmar.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *