Electro, pop, rock et plus si affinités


Retour sur trois groupes dont les albums ont marqué l’automne 2008.

On commence avec les anglais de Metronomy, dont le Nights Out (Because Music) a constitué l’une des meilleures surprises électro/pop de la rentrée. La preuve en image avec le clip de A thing for me, qui nous réconcilie enfin avec le karaoké :

On enchaîne avec Gang Gang Dance, aventureuse formation rock expé new-yorkaise signée sur Warp, qui s’offre avec Saint Dymphna une parenthèse électro/pop/ethnique des plus savoureuses. Et flirte dangereusement avec le grime sur l’euphorisant Princes, featuring Tinchy Stryder, en extrait :

On termine avec l’italo-disco synthétique épique de Heartbreak, duo anglo-argentin hébergé sur Lex. Kitchissime, dégoulinant, mais néanmoins génial, Lies, leur premier album, a fait forte impression. Démonstration avec cette version live de leur tube robot-friendly, Robots got the feeling ! :


A propos de Damien

vivant à Grrrr noble, il est le seul vrai authentique journaliste de la bande. Au courant de tout avant tout le monde, notamment en ce qui concerne les modes musicales électro-low tech d’Afrique subsaharienne, nous lui sommes éternellement redevables de nous avoir fait découvrir Die Antwoord. Damien est aussi l’inventeur du lolcat.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.