A la une

L’époque, de Matthieu Bareyre

Le jeune réalisateur trentenaire Matthieu Bareyre a laissé la parole à des gens plus jeunes encore. Ils n’ont parfois que 18 ans ou un peu plus. Ces personnes rencontrées au hasard dans la rue forment la « jeunesse ». D’après la télé, ce sont des branleurs, des rêveurs, des fêtards et ou
Lire l'article de Jérôme

Monos, d’Alejandro Landes

Sur un plateau de la cordillère des Andes, un groupe de soldats adolescents est chargé de surveiller une otage pour le compte d’une milice. Monos coche presque toutes les cases du chef-d’œuvre. Ça commence par une atmosphère très spéciale et un choc esthétique. Le groupe de jeunes soldats évolue
Lire l'article de Jérôme

J’ai perdu mon corps, de Jérémy Clapin

Même si ce n’est pas un film parfait, J’ai perdu mon corps constitue une belle pépite comme on dit. Et si tous les films qui sortent étaient de ce niveau, ce serait la grande teuf du cinéma. Une main stockée dans un réfrigérateur se réveille. Elle s’échappe, fuit dans la rue et tente
Lire l'article de Jérôme

previous arrow
next arrow
Shadow
Slider

Nos dernières chroniques cinéma

Evil Dead 1 (coffret trilogie)

Après au moins dix ans sans le regarder, j’appréhendais un peu de redécouvrir ce premier Evil Dead, ressorti en début 2020, sur dvd et blu-ray chez L’atelier d’image. Et pourtant, je reste étonné par la maestria de Sam Raimi. Il apporte aux clichés des films d’horreur poussiéreux un véritable renouveau par son sens du cadrage …
Lire la suite

L’île au trésor / Contes de Juillet

Il ne s’en cache pas, ses influences viennent d’Eric Rohmer et Hong Sang-Soo. Cinéaste de l’intime, Guillaume Brac se nourrit des rencontres et expérimente des dispositifs entraînant souvent le brouillement de la frontière entre réel et fiction. Mais quand le coréen HSS refait le même film (un artiste tombe amoureux) en inventant mille variantes, le …
Lire la suite

Aniara

ANIARA est une pierre lancée à la constellation de la Lyre. Et le chien regarde le doigt. J’aimerais rester sur terre à contempler le doigt qui lance la pierre, mais je vole avec la pierre. ANIARA est une épopée, conçue ainsi en 1956 par son Homère, Harry Martinson, poète suédois pensant l’avenir de l’humanité en …
Lire la suite

Feffs 2019 : nuit excentrique

Moment très attendu chaque année, La Nuit excentrique a tenu à nouveau toutes ses promesses. Il faut dire que le programme était copieux : Ninja Terminator, Slips en vadrouille (what ???) et Masters of universe (ooohhh !). La soirée est présentée via une vidéo par l’incontournable Jean-François Rauger et quelques bande-annonces sympathiques (mais pas aussi …
Lire la suite

Le son du moment

Les News de l'Underground

Trilogie Evil Dead

Les films cultes de Sam Raimi ressortent dans une pléthore de luxueuses éditions : le premier film en blu-ray et blu-ray UHD, la trilogie en blu-ray et la trilogie en dvd. C’est disponible chez L’Atelier d’Images depuis le 21 janvier 2020. On a l’embarras du choix et pour les coffrets, c’est une orgie de suppléments. …
Lire la suite

Court-métrage en ligne

NEWSLETTER

Une fois, de temps en temps, recevez les articles dans votre boîte mail.

Eh bien lisez maintenant !

A la ligne : feuillets d’usine, de Joseph Ponthus

Récit autobiographique, l’auteur raconte comment un « intellectuel » (c’est lui qui le dit) a été catapulté du jour au lendemain dans une usine par une agence intérim. Éducateur social à la base, il s’installe en Bretagne pour rejoindre son épouse. Il ne trouve pas de poste correspondant à son profil et il va donc voir une …
Lire la suite

Azmandeh, de Poncelet / D’Annunzio

Alain Poncelet est illustrateur indépendant et auteur de BD. Anna D’Annunzio est comédienne, muse et poétesse. Les deux ont en commun un goût pour Eros et Thanatos. Le livre Azmandeh est le produit de leur symbiose, le mariage de deux univers complémentaires. Tel un couple de Frankensteins, ils ont fabriqué une créature, cocktail composé d’une …
Lire la suite

La cinéma par la danse, de Hervé Gauville

Cinéma et danse célèbrent tous deux le mouvement mais le mariage des deux arts n’est pas évident. Hormis les comédies musicales, le cinéma entretient des liens ambigus avec la danse. Alors que le cinéma est « enregistré », la danse est un spectacle « vivant ». Ces différences impliquent de nombreuses questions (on peut se demander par exemple s’il …
Lire la suite

Kirihito, d’Osamu Tezuka

De Tezuka, je ne connais guère que le dessin-animé Astro, le petit robot, produit d’après son manga, dans les années 80. J’ai lu il y a assez longtemps Les 3 Adolf, qui était déjà très marquant. Ce n’est donc qu’une petite partie de l’œuvre gigantesque d’Osamu Tezuka, considéré comme le Dieu du manga. Avec Kihirito, …
Lire la suite

Certifié Cinétrange

Jessica Forever, de Poggi & Vinel

Dans un monde futuriste, de jeunes marginaux volent et tuent pour subvenir à leurs besoins. Poursuivis par les forces spéciales (une armée de drones), ces orphelins trouvent refuge dans le clan de Jessica. Avant de voir le film, il faudrait presque écouter l’entretien des deux réalisateurs présent sur le blu-ray, afin d’avoir les clés pour …
Lire la suite

Edito, humeur, bazar

2010-2019 : un tas de tops

L’heure est aux bilans, par ordre de pagaille et avec absence de cohérence : Le Top 5 Ciné de Luvan : 5. Cameraperson, de Kirsten Johnson4. Evolution, de Lucile Hadzihalilovic3. Ida, de Pawlikoski2. L’Incinérateur de Cadavres, de Herz (date de 1969, mais vu ces 10 dernières années pour moi)1. Aniara, de Kagerman et Lilja Le …
Lire la suite