A la une

Koko-di Koko-da de Johannes Nyholm

Plébiscité pour ses courts-métrages, le suédois Johannes Nyholm, signe ici son deuxième long-métrage. Koko-di Koko-da peut postuler pour le titre le plus énigmatique de l’année. C’est en fait le nom d’une comptine allemande très populaire. Le film démarre de façon classique, comme un
Lire l'article de Manu

Feffs2019 : the lighthouse

Ces chroniques sont dédiées à Etienne Wehrlin, un ami parti trop vite à la fin du mois de septembre… Cette année, le FEFFS attaquait très fort avec un film d’ouverture alléchant : The Lighthouse. Une bande-annonce traînait sur le net depuis quelques mois et nous montrait Robert Pattinson ainsi que Williem
Lire l'article de Mister K.

Jessica Forever, de Poggi & Vinel

Dans un monde futuriste, de jeunes marginaux volent et tuent pour subvenir à leurs besoins. Poursuivis par les forces spéciales (une armée de drones), ces orphelins trouvent refuge dans le clan de Jessica. Avant de voir le film, il faudrait presque écouter l’entretien des deux réalisateurs présent
Lire l'article de Jérôme

previous arrow
next arrow
Shadow
Slider

Nos dernières chroniques cinéma

Mandy, de Panos Cosmatos

Le Grand Nicolas Cage, qui a tout fait, du chef-d’œuvre au blockbuster, ose encore s’aventurer à cinquante-cinq piges dans des projets de série B nanardesque improbables. Mandy et Red vivent paisiblement d’amour et d’eau fraîche dans une maison tout en bois au milieu de la forêt. Mais un jour, Mandy croise la route d’une secte, …
Lire la suite

Retour vers le Feffs 2018, 2ème partie

Coups de coeur Les lèvres rouges est un film de Harry Kumel sorti en 1971. Un couple se rend dans un grand hôtel à Ostende pour leur lune de miel. Ils vont très vite faire la connaissance d’une comtesse un peu particulière. Relecture du mythe du vampire à travers la figure de la comtesse Bathory, …
Lire la suite

Retour vers le Feffs 2018

Courts-métrages Premier coup de cœur dans la sélection française : À l’aube de Julien Trauman (2018). Ce court se démarque des autres films proposés pour plusieurs raisons : la mise en scène est tout à fait remarquable car elle projette le spectateur dès le départ dans une histoire plutôt banale : des adolescents fêtent leur …
Lire la suite

Les confins du monde, de Guillaume Nicloux

La mort ou l’amour ? Choix cornélien pour l’engagé Robert Tassen, qui est en contact quotidien avec l’horreur et la cruauté. Après Valley of Love, Guillaume Nicloux reprend son exploration du deuil, dans un contexte particulier et peu illustré au cinéma : la guerre d’Indochine.  Plus précisément avant le début de la guerre, car le …
Lire la suite

Le son du moment

Les rendez-vous de l'underground

Gérardmer à Paris

Du 6 au 10 février 2019, la Cinémathèque de Paris reprendra le programme de la 26ème édition du festival de Gérardmer. Ce sera l’occasion de découvrir les films qui ont été primés : Puppet Master, the littlest reich (Grand Prix), Aniara et The unthinkable (Prix du Jury ex-æquo), The Witch part 1 (Prix Syfy). Mais …
Lire la suite

Court-métrage en ligne

Eh bien lisez maintenant !

Le pacte de la mer, de Satoshi Kon

Depuis sa mort prématurée en 2010, l’œuvre de Satoshi Kon est devenue plus précieuse et chacun de ses travaux est revu et réévalué. De cet auteur japonais, je connais bien les films : Perfect Blue est un agréable coup de poing dans la tête et Paprika constitue pour moi son chef d’œuvre ultime. Mais Satoshi …
Lire la suite

Le Cent de Rouge Profond

Pour le centième ouvrage publié chez Rouge Profond, le maître de cérémonie Guy Astic a rassemblé cent auteurs (en deux catégories : les déjà publiés et les connaissances proches de l’éditeur). Chaque auteur s’est plié à l’exercice d’écrire un texte court sur un plan extrait d’un film. Au final, il y a presque autant d’approches …
Lire la suite

Un monde parfait selon Ghibli, d’Alexandre Mathis

Dans son essai, l’auteur Alexandre Mathis balaie les thématiques communes à tous les films produits par le studio Ghibli. Après un bref historique du géant nippon de l’animation, le livre montre qu’en fait, la survie et l’âme du studio dépendent finalement de ses deux réalisateurs originels : Hayao Miyazaki et Isao Takahata (décédé en avril …
Lire la suite

Jusqu’à la bête, de Timothée Demeillers

Erwan est en taule pour dix-huit ans. Avant ça, il a passé quinze ans dans les frigos d’un abattoir industriel de la banlieue d’Angers. Avant « ça ». Jusqu’à la bête – deuxième roman de Timothée Demeillers, dont je ne sais rien – parle des conditions de vie du prolétariat en deux-mille-dix-et-quelques. Il y a l’usine, bien …
Lire la suite

Certifié Cinétrange

Laissez bronzer les cadavres

D’après le roman éponyme de Jean-Patrick Manchette et de Jean-Pierre Bastid (Gallimard, 1971) Parfois, on cherche un titre à sa chronique, qui soit le titre de sa chronique et non celui du film. Là non. Voici la substance de ce film. Cattet & Forzani ont laissé bronzer les cadavres. Point. On pourrait même les suspecter …
Lire la suite