Catégorie:

Certifié 100% Bizarre

Hormona, de Bertrand Mandico

Lorsque deux réalisateurs canadiens copulent ensemble, il ne peut en jaillir qu’un étrange bébé. Guy Maddin et David Cronenberg sont les deux noms que m’évoque le travail de Bertrand Mandico. Il emprunte au premier son goût pour les décors désuets en carton pâte, ses filtres artisanaux, bref, des artifices visuels qui donnent à son oeuvre un …
Lire la suite

Réalité de Quentin Dupieux

Au cœur d’un entrelacs de récits gigognes, une histoire s’impose. Celle de Jason, un cadreur de plateaux télé qui souhaite réaliser un film d’horreur de série Z, intitulé Waves, où des téléviseurs tuent les gens par le biais d’ondes mortelles. Le sujet fait d’ailleurs écho à Halloween 3 le sang du sorcier, de Tommy Lee Wallace. …
Lire la suite

The Duke Of Burgundy, de Peter Strickland

À Bruxelles, juste avant le printemps, au moment des crocus, arrive le festival Offscreen. L’occasion de découvrir The Duke Of Burgundy, de Peter Strickland, et de m’entretenir en tête à tête avec le monsieur, à côté de la cabine du projectionniste (occupé à projeter Matango : Attack of the Mushroom People, de Ishiro Honda). Une expérience qui …
Lire la suite

Mange tes morts, de Jean-Charles Hue

              Dans un camp de gens du voyage, Jason est un adolescent qui attend le jour de son baptême. Mais avant cela, il voit débarquer son frère Fred fraîchement sorti de prison, après quinze ans derrière les barreaux. Une virée en bagnole est organisée et il est bientôt question de …
Lire la suite

Under the skin, de Jonathan Glazer

Venu en observateur sur Terre, un extra-terrestre déguisé en Scarlett Johansson erre dans la campagne écossaise. Il use de son corps attractif pour kidnapper des hommes et les plonger dans un étrange bain d’huile. Oeuvre abstraite et conceptuelle, on a envie de la ranger à côté des Gaspar Noé et des Philippe Grandrieux, pas loin …
Lire la suite

Viridiana de Luis Buñuel

Viridiana, une jeune femme,  entend consacrer son existence à Dieu, et rentrer dans un couvent. Avant de porter définitivement le voile, elle se rend chez son oncle pendant quelques jours. Ce dernier, troublé par sa ressemblance avec sa défunte épouse, va abuser d’elle puis, pris de remords, se suicider. Viridiana ne rentre pas au couvent. …
Lire la suite

Post Tenebras Lux de Carlos Reygadas

Le style de Carlos Reygadas s’apparente à celui du réalisateur français Philippe Grandrieux. Tous deux n’hésitent pas à tester les limites du média cinématographique pour partager des sensations. Le son, le cadre et la durée sont utilisés, de manière assez simple mais inhabituelle, pour provoquer chez le spectateur une expérience sensorielle. Le film ressemble alors …
Lire la suite

Only god forgives, de Nicolas Winding Refn

Le couple gagnant de Drive récidive avec un film assez radical qui risque d’en surprendre  plus d’un. Ne vous attendez pas un Drive 2. Si c’est le cas, la douche froide est assurée. Drive était un splendide exercice de style qui parvenait à transcender sa violence graphique et son minimalisme grâce à une histoire d’amour plutôt touchante. …
Lire la suite

Keiichi Tanaami

Keiichi Tanaami est un artiste japonais qui utilise des réminiscences de rêves ou de souvenirs pour créer des courts-métrages d’animation expérimentaux. Le dvd, édité par Chalet Films, comprend 14 courts-métrages de l’auteur, réalisés entre 1975 et 2009. Mélange de pop-art et de gravures traditionnelles japonaises, l’auteur mélange plusieurs influence dans un kaléïdoscope d’images. Il utilise …
Lire la suite

JOHN DIES AT THE END de DON COSCARELLI

Coup d’envoi, vendredi dernier, de la seconde édition du Pifff (décodez : Paris International Fantastic Film Festival), vilain petit cadet de la fratrie des festivals de genre européens (marqué de l’infernal sceaux du triple F), initié il y a plus de trente ans maintenant par le réputé Bifff de Bruxelles et secondé dans la dernière décennie par …
Lire la suite