Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg

 2,315 total views,  12 views today

Manhunt

Les auteurs affichent à coups de massue leurs intentions de départ : un métrage avec un budget de bouts de chandelles, Texas Chainsaw Massacre dans la ligne de mire et un tournage serré. Encore un énième enfant illégitime de la famille de Tobe Hooper me direz vous, avec un scénario fin comme une feuille de tabac à rouler. Quel intérêt ?

L’intérêt, s’il ne réside pas dans les grandes lignes du scénario (une bande de jeunes norvégiens sont abattus comme du gibier par un trio de chasseurs du cru, rustres mais extrêmement compétents dans l’art de la traque) réside bien dans la réalisation. Et là, il faut se rendre à l’évidence, Manhunt, tout basique qu’il puisse sembler, est tout compte fait un survival bien sec et méchant, payant plutôt bien sa dette envers Délivrance (citadins contre hommes des bois). Même en étant coutumier de cette recette de cuisine maintes fois réchauffée, l’amateur se surprend à sursauter comme un débutant à certaines surprises sadiques. De plus, le fait que le script élude toute donnée autre que l’action principale (aucune raison n’est évoquée) crée une part de mystère.

En tout cas, s’il le désire, Syversen a gagné son ticket pour Hollywood rien qu’avec ce travail.

Que la chasse commence…

Udéka

Sommaire

6 commentaires sur “Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg”
  1. Impatiente de découvrir l’œuvre cinématographique de monsieur Fabrice Du Welz, que je ne connaissais pas auparavant. Et tout particulièrement Vynian, dont la bande annonce est tout simplement formidable et attractive !

  2. Pour Udeka:

    Si tout va bien, viendra un jour où tu en apprendras plus sur le village de DEAD BONES… 😉

  3. J’ai maté ROCHES ROUGES! Sans doute le meilleur court de genre que j’ai vu depuis bien longtemps! Enfin une vraie histoire servie par de vrais comédiens! Une réal nerveuse et la musique cartonne! Non, franchement, ça tape dur! Certaines scènes foutent vraiment mal à l’aise…

    Pour BLOODY CURRENT EXCHANGE, c’est la seconde fois que je le vois. Une ambiance soignée, mais l’histoire, j’y pige rien, et c’est quand même un peu long. En revanche, Philippe Nahon est énorme! Le vrai atout du film?

  4. La course à la mort : assez bon film d’action de type fast and furious en futuriste et plus pyrotechnique. Je ne me suis pas ennuyé. Les perso sont tous originaux (ah la directrice de la prison super polie/pincée/coincée qui crache 10 jurons dans le dernier plan). Les bagnoles sont aussi bien foutues et surarmées. Les cascades sont originales et les rebondissements nombreux.
    Ca reste bien sûr totalement décérébré et ç’aurait été mieux si le cadreur n’avait pas bu 10 litres de Red Bull. La caméra est sécouée inutilement pour faire style « ça va vite ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.